Genève: Les HUG sommés de s'expliquer après l'incendie
Actualisé

GenèveLes HUG sommés de s'expliquer après l'incendie

Les filles de la quinquagénaire décédée lundi soir dans une chambre des Hôpitaux universitaires genevois veulent savoir comment leur mère a perdu la vie.

par
Raphaël Leroy

Les filles de la victime du sinistre qui a touché lundi soir les Hôpitaux universitaires de Genève(HUG) demandent des comptes à l'établissement et à l'Etat. «Nous réclamerons des dommages et intérêts si la responsabilité de l'établissement est engagée à l'issue de l'enquête, précise leur avocat, Me Marc Bonnant, qui a envoyé une lettre hier.

Il s'agit d'une mesure symbolique, mais mes clientes veulent savoir comment leur mère est décédée.» La missive épingle aussi la communication des HUG après le drame. Des photos du lit calciné de la malheureuse avaient été publiées. «Appelle-t-on les médias avant les secours?» s'offusque Me Bonnant. L'hôpital se refuse­ à tout commentaire.

Ton opinion