Actualisé 13.03.2020 à 18:33

Coronavirus

Les HUG vont au devant de semaines intensives

Les Hôpitaux Universitaires de Genève vont dédier plusieurs unités spécialisées à la prise en charge de patients atteints du Covid-19.

Les HUG espèrent également pouvoir limiter autant que possible les visites.

Les HUG espèrent également pouvoir limiter autant que possible les visites.

Keystone

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) se mettent en ordre de bataille pour faire face à la vague épidémique du coronavirus. Il s'agit d'un vrai défi, a déclaré vendredi devant les médias le directeur général de l'établissement Bertrand Levrat.

Dès la semaine prochaine, les HUG vont ainsi dédier plusieurs unités spécialisées à la prise en charge de patients atteints du Covid-19. Des opérations non urgentes seront reportées pour ne pas surcharger les soins intensifs. Les HUG espèrent également pouvoir limiter autant que possible les visites, a relevé M.Levrat.

Le personnel des HUG constitue l'un des principaux soucis des HUG. Il faudra tout faire pour que les employés qui s'occupent des patients puissent venir travailler. Leurs vacances sont supprimées jusqu'à fin avril. Des personnes qui ont pris l'an dernier leur retraite anticipée seront invitées à reprendre du service.

La fermeture des écoles décidée tant à Genève qu'en France voisine, où résident de nombreux salariés des HUG, est une mesure qui pourrait avoir un impact sur la présence des employés à leur poste. Près de 2600 infirmiers et infirmières qui travaillent à l'hôpital ont en effet des enfants mineurs à la maison.

Depuis le début de la semaine, les HUG ont constaté un afflux de patients ambulatoires. Rien que jeudi, une vingtaine d'enfants et près de 300 adultes ont consulté pour un test de dépistage du Covid-19. Une tente sera mise en place dès lundi prochain devant l'hôpital pour opérer un tri rapide des arrivées.

Un premier décès

Par ailleurs, Genève a enregistré son premier décès dû au coronavirus. Il s'agit d'une femme de 32 ans, souffrant d'une comorbidité sérieuse, qui était passée sous les radars, a expliqué le médecin cantonal, Jacques-André Romand. La présence du Covid-19 a été détectée post mortem, lors du diagnostic légal.

Actuellement à Genève, six patients se retrouvent aux soins intensifs. Quatre sont intubés, a poursuivi le médecin cantonal. Les HUG ne craignent pas une éventuelle réquisition du personnel soignant par la France. Cela ne devrait pas se produire dans le cadre des traités internationaux, a relevé M.Levrat.

Concernant les autres mesures, le canton de Genève s'adapte aux directives émises vendredi par le Conseil fédéral. Les écoles et les crèches sont fermées jusqu'au 8 avril. Les manifestations de plus de 100 personnes sont interdites. Les restaurants et bistrots ne pourront pas accueillir plus de 50 clients à la fois.

Musées et bibliothèques fermés

Les autorités de la Ville de Genève ont annoncé vendredi la fermeture temporaire des musées publics, des bibliothèques municipales, de la Bibliothèque de Genève, des installations et centres sportifs, du Victoria Hall, du Grand Théâtre et du Grütli notamment. Les locaux parascolaires et associatifs sont aussi fermés.

Enfin, le pouvoir judiciaire maintient son activité avec quelques restrictions. Le huis-clos partiel est prononcé pour les audiences, limitant l'accès aux personnes convoquées et aux journalistes. Des contrôles de température seront effectués à l'entrée des locaux. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!