Psychologie - Les huit causes qui poussent à l’infidélité
Publié

PsychologieLes huit causes qui poussent à l’infidélité

Des chercheurs américains ont mis à jour les principales raisons qui poussent à «aller voir ailleurs». Cela est rarement dû aux performances sexuelles du partenaire.

D’après cette étude, seule une relation sur cinq a pris fin à cause de ces infidélités (photo prétexte).

D’après cette étude, seule une relation sur cinq a pris fin à cause de ces infidélités (photo prétexte).

REUTERS

Pourquoi certaines personnes trompent-elles leur partenaire? Une question qui hante celles et ceux qui ont été faits cocus. Dans un sondage réalisé par «20minutes» il y a deux ans, près de la moitié des gens interrogés (49%) avaient révélé avoir été au moins une fois infidèles dans leur vie, avec une légère différence entre hommes (53%) et femmes (45%). Il ne s’agit donc pas d’un phénomène marginal.

Trois chercheurs américains se sont penchés sur la question pour tenter de comprendre le comportement infidèle. Dans leur étude, Dylan Selterman, Justin Garcia et Irene Tsapelas, qui ont interrogé 495 personnes ayant déjà trompé leur partenaire, ont révélé huit causes principales amenant les tromperies. Les motivations ne sont que très rarement en lien avec le sexe.

Les personnes interrogées ont plutôt «triché» pour augmenter leur estime de soi, en raison d’une opportunité qui s’est présentée, ou alors par colère, explique le Dr Gary W. Lewandowski, thérapeute de couple, dans un article publié en mars sur «Psychology Today».

1) La colère

Dans ce cas, il s’agit souvent de vengeances. Les personnes interrogées ont déclaré avoir déjà été trompées elles-mêmes. Ou alors, elles s’étaient fâchées avec leur partenaire et voulaient juste leur faire du mal.

2) Renforcer l’estime de soi

De nombreuses personnes interviewées expliquent qu’elles sont allées «voir ailleurs» afin d’améliorer leur estime de soi et pour ressentir un sentiment de puissance et d’autonomie.

3) Le manque de sentiment

Les individus qui ont expliqué leur comportement infidèle de cette manière n’étaient pas sûrs d’être amoureux de leur partenaire et doutaient du succès de leur relation.

4) Le manque d’implication

Les personnes sondées estimaient qu’elles n’étaient «pas vraiment» en couple et ne souhaitaient pas s’engager.

5) La recherche de variété

Les gens qui ont évoqué cette raison ont affirmé fréquenter autant de partenaires sexuels différents que possible.

6) Le manque d’attention

Cette raison a été donnée par les personnes qui ne se sentaient pas désirées et mises de côté par un partenaire trop distant sur le plan émotionnel.

7) Le désir sexuel

Dans ce cas de figure, le manque de complicité entre les partenaires, qui ne partageaient pas les mêmes envies, a provoqué les tromperies.

8) L’opportunité

Les répondants ont indiqué qu’ils étaient ivres ou drogués, et qu’ils n’avaient plus toutes leurs capacités de discernement au moment des faits.

Une relation sur cinq brisée

Selon le Dr Gary W. Lewandowski, la durée de la relation a un fort impact sur les raisons qui poussent à l’infidélité. La colère, le manque de sentiment, ou la recherche de variété interviendraient dans des relations plus longues. Les tromperies par opportunité se produiraient principalement lors de relations brèves. Près de 50% des gens sondés ont déclaré avoir avoué leur infidélité, principalement des femmes.

L’enquête a également révélé qu’une liaison sur dix s’est transformée en une relation sérieuse (11,1%). 31,1% des répondants n’ont vu qu’à de très rares occasions la personne avec qui la tromperie a été consommée, un peu moins d’un tiers (29,9%) sont restés amis avec et les 25,5% restant ont complètement coupé les ponts avec leur partenaire d’un soir.

Seule une relation sur cinq a pris fin à cause de ces infidélités. Cette proportion augmente si la tromperie était due à la colère ou au manque de sentiment, d’implication ou d’attention.

(kiky/20min)

Ton opinion