Logement: Les hypothèques coûtent deux fois plus cher qu’il y a un an et ce n’est pas fini

Publié

LogementLes hypothèques coûtent deux fois plus cher qu’il y a un an et ce n’est pas fini

Les propriétaires de maison doivent débourser désormais plus du double pour financer leur logement. Et ce n’est qu’un début.

En moyenne, l’hypothèque fixe à dix ans d’une maison coûte à son propriétaire deux fois plus cher qu’au début de 2022.

En moyenne, l’hypothèque fixe à dix ans d’une maison coûte à son propriétaire deux fois plus cher qu’au début de 2022.

20 minutes/Simon Glauser

Mauvaise nouvelle pour les propriétaires et tous ceux qui rêvent d’acheter leur logement. Ils vont devoir payer plus du double pour une hypothèque à taux fixe sur dix ans qu’il y a une année, constate mercredi le comparateur en ligne Moneyland.ch.

Actuellement, le taux d’intérêt indicatif moyen est de 2,54% pour les hypothèques fixes sur cinq ans et de 2,76% pour celles sur dix ans. Au début de 2022, ces taux étaient respectivement de 1,01% et 1,26%. Ceux pour les hypothèques fixes sur cinq ans sont donc devenus 2,5 fois plus chers qu’il y a un an. Les hypothèques restent donc très chères mais leurs taux n’atteignent pas encore leur plus haut niveau datant d’octobre 2022 (3,35%).

Taux directeur de la BNS en cause

Pourquoi cette augmentation? C’est la BNS qui est en cause. Pour lutter contre l’inflation, la Banque nationale suisse a en effet fortement relevé son taux directeur l’année dernière, ce qui a provoqué la hausse des taux hypothécaires.

Et ce n’est pas fini: la plupart des acteurs du marché s’attendent à ce que la BNS relève encore son taux directeur, actuellement de 1%, de 0,25 à 0,5 point de pourcentage supplémentaire lors de sa réunion de mars 2023. Les experts tablent sur un taux directeur de 1,5% en juin 2023.

Mais cela ne veut pas dire que ce relèvement du taux directeur va pousser les taux hypothécaires à augmenter davantage. Car elle devrait déjà être comprise dans les hypothèques à taux fixe.

Reste à savoir si la politique de la BNS suffira à maîtriser l’inflation. Car si celle-ci s’est stabilisée à 2,8% en décembre, elle se situe toujours bien au-dessus de la barre des 2% visée par la Banque nationale. Du coup Moneyland.ch. est plutôt pessimiste et s’attend à ce que les taux hypothécaires repartent encore à la hausse.

Découvrez avec Hortense comment fonctionne le taux hypothécaire.

(cht)

Ton opinion

115 commentaires