«Les idées doivent venir des jeunes»
Actualisé

«Les idées doivent venir des jeunes»

JURA/JURA BERNOIS. Joanna Eyer, 25 ans, jurassienne établie
à Fribourg, a été choisie
pour occuper le poste de
déléguée à la jeunesse.

– Joanna Eyer, qu'est -ce qui vous a séduit dans ce poste?

– J'ai fais mes études en travail social en alliant pratique et théorie. En tant que déléguée, je devais aller sur le terrain, et aussi être présente politiquement. De plus, je suis très attiré par les problématiques liées à la jeunesse.

– On attend des idées et l'esprit d'initiative. Qu'allez-vous proposer?

– Ma première tâche consistera d'abord a répertorier tout ce qui se fait déjà pour les jeunes et à informer sur ces offres. Ensuite, je relaierai les idées des jeunes et les aiguillerai dans leurs projets. C'est d'eux que les initiatives doivent venir. Je ferais l'interface avec les autorités.

– Par exemple des jeunes et moins jeunes de Delémont estiment que des générations ont été sacrifié par la commune par manque d'écoute. Aujourd'hui, beaucoup de jeunes de la région s'expatrient. Un projet de salle de concert au chef-lieu jurassien est toujours au frigo. N'est-ce pas trop tard pour rectifier le tir?

– Des jeunes partent, mais très souvent ils reviennent. Quand au projet de salle de concert, il serait peut être justement le temps de le sortir du frigo. Je me réjouis de la mise sur pied d'un Parlement des jeunes dans le canton. Et je salue la ville de Moutier, qui veut aussi se munir d'une telle institution.

Propos recueillis par Nando Luginbuhl

Ton opinion