Neuchâtel - Les images de son visage tailladé enflamment les réseaux sociaux

Publié

NeuchâtelLes images de son visage tailladé enflamment les réseaux sociaux

Un jeune Neuchâtelois a suscité de nombreuses, et parfois vives, réactions sur Instagram en affirmant avoir été victime d’une agression à caractère raciste. La police confirme avoir enregistré la plainte de la victime ce vendredi.

par
Marc Fragnière
jfz

L’affaire a rapidement mis le réseau social en émoi, jeudi. Un jeune métis neuchâtelois a publié sur Instagram clichés et vidéo de lui, avec le visage scarifié d’une croix gammée, des blessures qui lui auraient été infligées par une dizaine d’individus. Un acte à caractère raciste, selon le long texte de sa publication, où le jeune homme décrit «les cris de singe» poussés par ses agresseurs, qui l’auraient immobilisé au sol, roué de coups et tailladé le visage et le corps. La victime a aussi posté les images d’autres traces de coups et de coupures, ainsi que celle de son t-shirt déchiré et ensanglanté. 

Contactée à ce propos, la police cantonale neuchâteloise a confirmé vendredi soir que le jeune homme de 28 ans, récemment domicilié dans la région, s’était présenté dans ses locaux quelques heures auparavant. Il a déposé plainte pour une agression qu’il aurait subie à Neuchâtel, dans la nuit de lundi à mardi. La victime présentait des coupures au visage et au torse, précise encore la police.

À ce stade, elle insiste sur le fait qu’il ne lui est pas possible de confirmer le déroulement des faits, tels que racontés par le jeune homme sur Instagram, mais elle assure que des investigations sont en cours. 

Elle rappelle en outre que, en cas d’agression, il ne faut pas tarder à se rendre à la police ou à faire appel à elle par le biais du 117: une annonce différée de plusieurs jours péjore sérieusement les possibilités d’identifications des auteurs, souligne-t-elle.

Ton opinion