Actualisé

Hockey sur glaceLes images embarrassantes de René Fasel en Biélorussie

Le président de l’IIHF a rencontré lundi matin le président Alexander Lukashenko au moment où la pression se fait de plus en plus forte sur l’organisation du Mondial en Biélorussie. La chaleureuse accolade fait grincer des dents.

par
Grégory Beaud avec AFP
Alexander Lukashenko a rencontré Rene Fasel à Minsk lundi matin.

Alexander Lukashenko a rencontré Rene Fasel à Minsk lundi matin.

AFP

Depuis les dernières élections en Biélorussie, une fronde populaire sans précédent s’en prend au président Alexander Lukashenko sur fond de soupçons de fraudes électorales. Ces manifestations ont été violemment réprimandées par le gouvernement et des dizaines de milliers de personnes ont été emprisonnés.

L’homme fort, souvent qualifié comme le dernier dictateur d’Europe, tente de conserver le pouvoir par la force. De nombreux athlètes se sont insurgés contre le régime en place. Au moins quatre manifestants ont été tués et des milliers arrêtés, de nombreuses accusations d’actes de tortures par les forces de sécurité ayant également été documentées.

Dans ce contexte explosif, l’IIHF continue de croire que le prochain championnat du monde pourra se dérouler dans ce pays au bord de la crise. Récemment, René Fasel a réitéré cette volonté. «Nous allons faire tout ce qui est possible pour que le Mondial se tienne à Minsk et Riga, comme prévu», a déclaré le Fribourgeois, cité par l'agence de presse russe Ria Novosti.

Dans ce contexte, René Fasel a rencontré le président biélorusse ce lundi matin. Les images des deux hommes s’enlaçant chaleureusement ont d’ores et déjà engendrées de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Dans un extrait de la rencontre diffusé sur Twitter et traduit par une journaliste, le président Lukashenko s’adresse à René Fasel en ces termes: «Cher René, tu es un homme expérimenté et tu comprends toi même qu’en Biélorussie tout est sous contrôle. Chez nous, personne n’attaque le Capitole.» Référence évidente aux événements de Washington qui se sont déroulés la semaine dernière avec l’invasion du Congrès américain par des pro-Trump.

Le président Alexandre Loukachenko a demandé au patron de la Fédération internationale (IIHF), René Fasel, de résister à la pression injuste pour garantir que le Mondial 2021, prévu fin mai-début juin, ait bien lieu au Bélarus. «Si l’IIHF parvient à éviter cette pression injuste, alors nous organiserons le championnat du monde», a-t-il lancé au Fribourgeois durant une rencontre à Minsk, ajoutant que «tout dépend de vous maintenant».

Pour l’heure, seul le Danemark a pris position et a officiellement menacé de boycotter le tournoi s’il est maintenu en Biélorussie. D’autres pays tels que la Finlande et la Suède seraient enclins à faire de même. Du côté de la Suisse, pour l’heure, une telle mesure n’a pas été communiquée officiellement. Le tournoi est toujours censé se dérouler du 21 mai au 6 juin de cette année à Minsk et Riga. La Suisse figure dans le groupe devant jouer en Biélorussie.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
14 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Fautouvoudire

12.01.2021 à 07:12

Fallait déjà réagir à l'organisation du Mondial au Qatar, mes chéris si ardents défenseurs des droits de l'homme - de la femme aussi, j'espère ? Depuis ce f...age de g...., le message est clair : on peut tout acheter dans le milieu du sport ; les dirigeants multuplient courbettes et cirage de pompe. Et la populace ? Oh, elle couine, chouine et miaule, mais elle sera fidèle au poste, à baver devant sa télé....

djédjé

11.01.2021 à 16:07

Quelle honte pour la démocratie. Et dire que c'est un Suisse qui va serrer la main d'un dictateur.

Le Kep

11.01.2021 à 15:28

Ben il a pas vraiment eu le choix de faire l'accolade. Quand t'as un meutz d'une toise et demie qui te fonce dessus pour te faire un bec (et qu'en plus c'est un autocrate autoritaire), tu te la coinces, tu souris et tu ouvres les bras. Sinon prévois des gardes du corps pour la famille...