Actualisé 14.01.2014 à 11:26

Neuchâtel

Les incendiaires du Fribourg risquent gros

Les deux fêtards qui avaient allumé un feu sur le bateau à quai sont au tribunal. Récidivistes, ils encourent une peine de prison ferme.

de
frb

La fin de soirée de deux Valloniers a coûté cher à la Société de navigation des lacs de Neuchâtel et Morat. Quelque 240'000 fr., entre les dommages et le manque à gagner à la suite de l'incendie qui a failli détruire totalement le bateau Fribourg, en février dernier. Les auteurs présumés sont actuellement jugés au Tribunal du Littoral et du Val-de-Travers (NE), révèlent mardi «L'Express» et «L'Impartial». Pincés rapidement après les faits, ils avaient immédiatement avoué et présenté leurs excuses.

Les deux jeunes disent qu'ils étaient passablement ivres le soir des faits. Ils ont grimpé sur le bateau à quai pour «fumer un joint». C'est là qu'ils auraient eu l'idée de bouter le feu à des gilets de sauvetage «pour voir si ça brûle». Ils ont ensuite quitté les lieux, sans avertir les pompiers, continuent les quotidiens neuchâtelois. «On a frôlé la catastrophe», souligne le directeur de la Société de navigation.

Les incendiaires n'en étaient apparemment pas à leur coup d'essai, a insisté le Ministère public. Ils ont déjà été pincés pour des incendies de poubelles dans le passé. C'est pourquoi le procureur requiert une peine de privation de liberté de 20 mois, dont 8 ferme. La défense de son côté a souligné le manque de maturité de ses clients. Elle plaide pour du simple sursis. Verdict le 27 janvier.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!