Actualisé 06.05.2016 à 10:36

EcosseLes indépendantistes se placent en tête

Le Parti national écossais a revendiqué vendredi une victoire «historique» alors que tous les bulletins ne sont pas encore dépouillés.

Nicola Sturgeon, dirigeante du Parti national écossais.

Nicola Sturgeon, dirigeante du Parti national écossais.

photo: Keystone

Le Parti national écossais (SNP, indépendantiste) est arrivé en tête mais a perdu sa majorité absolue au Parlement régional d'Écosse, décrochant 63 sièges sur 129, contre 69 en 2011, tandis que les conservateurs ont doublé les travaillistes pour devenir la principale force d'opposition. Nicola Sturgeon, la dirigeante du SNP, avait revendiqué plus tôt vendredi une «victoire historique» car il s'agit de la troisième élection consécutive remportée par le SNP en Écosse.

Mais le parti indépendantiste ne sera pas en mesure de former un gouvernement majoritaire et devra compter sur l'apport de voix de plus petits partis, comme les Verts (6 sièges, +4), face aux conservateurs qui engrangent 16 sièges de mieux qu'en 2011, avec 31 élus, tandis que le Labour perd 13 sièges, à 24 élus.

Cette victoire en demi-teinte pourrait quelque peu refroidir les revendications des indépendantistes à moins que le Royaume-Uni ne vote pour une sortie de l'Union européenne lors du référendum sur cette question le 23 juin.

Les Écossais, qui ont voté à 55% en septembre 2014 pour rester au sein du Royaume-Uni, sont majoritairement en faveur du maintien du pays dans le bloc des 28. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!