Actualisé 08.05.2008 à 04:23

Les indépendentistes québécois défendent "leur" fête du 400e

La visite en France de la gouverneure générale du Canada pour lancer des festivités du 400e anniversaire de la ville de Québec a suscité une polémique mercredi,.

Les indépendantistes québécois estiment que c'est leur fête, pas celle du Canada.

Le 400e anniversaire "est la fête de la ville de Québec, de la nation québécoise, pas de la nation canadienne (...) ou de la monarchie qui est ridicule", a fulminé le chef du Bloc québécois, l'indépendantiste Gilles Duceppe, devant la Chambre des Communes à Ottawa.

La gouverneure générale Michaëlle Jean, représentante de la reine Elizabeth d'Angleterre, exerce les fonctions de chef d'Etat et en tant que telle est garante de l'unité du Canada, démocratie parlementaire et monarchie constitutionnelle.

Elle effectue depuis mardi une visite en France, au cours de laquelle elle a rencontré mercredi le président Nicolas Sarkozy. Et elle doit assister à La Rochelle à des manifestations qui donnent le coup d'envoi en France des célébrations du 400e anniversaire, qui culmineront le 3 juillet à Québec.

Dans la province francophone, des personnalités indépendantistes ont vivement déploré que ce soit Mme Jean et non le Premier ministre du Québec Jean Charest qui se trouve en France actuellement: "Une absence déplorable", jugeait mercredi le quotidien "Le Devoir" dans un éditorial.

M. Charest a dû se défendre en répliquant qu'il "n'y a absolument aucune contradiction" entre la présence en France de Mme Jean "et le fait que le Québec soit une nation qui a des relations directes et privilégiées avec la France." (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!