Actualisé 04.05.2020 à 10:58

Coronavirus en Suisse

Les indicateurs économiques au rouge

Les perspectives conjoncturelles ou sur l'emploi sont en chute libre en Suisse, à cause de l'impact du Covid-19.

Le secteur des services est encore plus durement touché, en raison des mesures de confinement qui ont obligé de nombreuses sociétés à fermer leurs portes.

Le secteur des services est encore plus durement touché, en raison des mesures de confinement qui ont obligé de nombreuses sociétés à fermer leurs portes.

Keystone

Face à la pandémie de coronavirus et les conséquences sur l'économie des mesures de confinement, les prévisionnistes voient rouge. Les indicateurs avancés sur les perspectives conjoncturelles ou sur l'emploi en Suisse sont en chute libre.

L'indice PMI des directeurs d'achat dans le secteur industriel a certes quelque peu freiné sa tendance baissière en avril, mais se situe toujours à des niveaux extrêmement bas. Dans le domaine des services, la tendance est même à la chute libre.

Cet indicateur industriel, très suivi par les milieux économiques, a reculé de 2,9 points sur un mois à 40,7 points en avril, après une baisse de 5,9 points en mars, ont indiqué lundi Procure.ch et Credit Suisse.

Le secteur des services est encore plus durement touché, en raison des mesures de confinement qui ont obligé de nombreuses sociétés à fermer leurs portes. L'indice PMI dans ce domaine a baissé de 6,6 points sur un mois et de 38,5 points sur un an à 21,4 points.

Les auteurs de l'étude PMI rappellent que deux tiers des entreprises du secteur industriel et 80% de la branche des services ont fait appel à des mesures de chômage partiel.

Perspectives d'emploi détériorées

De fait, la chute du marché de l'emploi est vertigineuse au deuxième trimestre. Le baromètre calculé par les prévisionnistes de l'institut zurichois KOF est tombé à -19,9 points. Il se situe à un niveau inférieur à la crise des subprimes et de la dette en 2008 et 2009. Au premier partiel, cet indicateur affichait encore 2,9 points.

A l'exception des compagnies d'assurance, tous les secteurs ont été frappés. Sans surprise, c'est la branche de l'hôtellerie et de la restauration qui a été la plus sévèrement touchée. Mais les perspectives d'emploi se sont également fortement détériorées dans presque tous les autres secteurs.

Le KOF relève en particulier le commerce de détail et la construction qui, pour l'heure, n'ont procédé qu'à des mesures de chômage partiel, mais dont les entreprises anticipent de très lourdes suppressions d'emplois au cours des prochains mois.

Les économistes zurichois avaient déjà tiré la sonnette d'alarme jeudi dernier, leur baromètre conjoncturel ayant chuté en avril à des niveaux inédits depuis 2009, suggérant que «l'économie suisse est en crise».

Cet autre indicateur de référence, qui permet d'anticiper les attentes en matière d'évolution économique, a chuté sur un mois de 28,2 à 63,5 points en avril. Cette baisse est deux fois plus importante qu'en février 2015 après l'abandon du taux plancher et après la faillite en 2008 de la banque américaine Lehman Brothers qui avait sonné le départ de la crise financière.

Révisions à la baisse

Dans un récent sondage réalisé par le cabinet PWC, les directeurs financiers sont moins optimistes quant à un rebond dans les prochains trois mois de l'économie suisse. Alors qu'ils étaient encore 90% dans le premier sondage au début de la crise et 72% juste après, ils ne sont actuellement plus que 50% à anticiper un rebond rapide de la conjoncture.

Les économistes de la banque UBS ont d'ailleurs fortement révisé en baisse leurs prévisions de croissance pour la Suisse. La banque aux trois clés table désormais sur une chute de 4,6% du produit intérieur brut (PIB) cette année, alors que dans leurs précédentes estimations fin mars, les experts s'attendaient encore à un repli limité à 1,3%.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) a aussi récemment fortement réduit ses prévisions de croissance, tablant pour cette année sur une chute de 6,7% avant un rebond de 5,6% en 2021. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!