Les infirmières bulgares feraient l'objet de «pressions»
Actualisé

Les infirmières bulgares feraient l'objet de «pressions»

Paris - Deux avocats des infirmières bulgares ont dénoncé vendredi les pressions dont elles font l'objet selon eux de la part des autorités de leur pays pour ne pas engager de poursuites judiciaires contre la Libye.

«Elles sont constamment sous surveillance et elles ne peuvent sortir sans aviser les autorités, donc elles sont sous pression permanente», a souligné sur i

Ton opinion