Catastrophe naturelle en Australie: Les inondations continuent à faire des ravages

Actualisé

Catastrophe naturelle en AustralieLes inondations continuent à faire des ravages

Les inondations dans le nord-est de l'Australie continuent à faire des victimes, dont le nombre s'élève à plus de 200'000, selon un chiffre articulé par les autorités.

La police australienne a repêché dimanche le corps d'une femme noyée après que sa voiture a été emportée samedi par les inondations sévissant dans le nord-est du pays. Le pays a ainsi enregistré la première victime de cette catastrophe naturelle.

«Le corps d'une femme disparue de son véhicule en tentant de franchir une chaussée inondée, la nuit dernière, a été retrouvé», a indiqué un porte-parole de la police. La femme, agée de 41 ans, se rendait en compagnie d'une autre voiture de Mount Isa à Burketown (nord-est) lorsque les deux véhicules ont été emportés par les flots.

La police a pu sauver deux adultes et deux enfants du premier véhicule et un adulte et trois enfants du second, mais n'ont pu atteindre la femme avant qu'elle disparaisse. Des membres des services de secours, aidés par un hélicoptère de la police, ont sondé sans succès toute la nuit les eaux en bateau. Le corps a été localisé à deux kilomètres de l'endroit de l'accident.

Désastre «biblique»

Des recherches terrestres et aériennes continuaient par ailleurs autour de la ville côtière de Gladstone, au centre des inondations, où un homme de 38 ans est porté disparu depuis samedi après-midi après le naufrage du bateau de pêche à bord duquel il se trouvait.

Les autorités estiment à plus de 200'000 le nombre des personnes touchées par ces graves inondations dans le Queensland, au nord-est de l'Australie, qualifiées samedi de «désastre aux proportions bibliques» par le trésorier de cet Etat, Andrew Fraser.

Secteur minier perturbé

Le premier ministre australien Julia Gillard avait pour sa part indiqué que le secteur minier était gravement perturbé par les inondations et que certaines compagnies avaient dû faire jouer les clauses de force majeure de leurs contrats pour ne pas remplir leurs engagements.

Elle a ajouté que l'agriculture, les petites entreprises et le tourisme allaient également subir les conséquences des inondations.

Les services de secours concentraient samedi leurs efforts à Rockhampton (est du Queensland), où la rivière Fitzoy est sortie de son lit, menaçant d'inonder 2000 à 4000 foyers alors qu'elle doit atteindre son pic de crue mercredi. L'aéroport pourrait rester fermé pour trois semaines et des crues de 8,50 mètres sont attendues d'ici la mi-janvier.

(ats)

Ton opinion