Intempéries en Suisse - La tempête fait s’effondrer le toit d’une station service
Publié

Intempéries en SuisseLa tempête fait s’effondrer le toit d’une station service

À l’est et au sud du pays, les intempéries ne faiblissent pas. Par exemple, il n’a jamais autant plu au Tessin en deux jours depuis plus de cent ans.

La pluie qui s’abat sans répit ou presque depuis de nombreux jours a causé de nouvelles inondations dans plusieurs régions de Suisse ces dernières heures. Mercredi matin, une station-service Coop à Lugano, inaugurée il y a à peine quelques semaines, a vu son toit s’effondrer sous la force de la tempête. Il n’était pas clair dans l’immédiat si des personnes ont été blessées. Une voiture au moins se trouvait sous le toit quand celui-ci s’est effondré.

1 / 5
La scène s’est produite mercredi matin à Lugano.

La scène s’est produite mercredi matin à Lugano.

Lundi soir, de nombreuses inondations ont été recensées dans le canton de Soleure, comme ici à Lostorf.

Lundi soir, de nombreuses inondations ont été recensées dans le canton de Soleure, comme ici à Lostorf.

Lecteur-Reporter / 20 Minuten

La nuit dernière, il est encore tombé 40 litres d’eau au mètre carré en l’espace de six heures par endroits au Tessin. De fortes précipitations ont aussi touché le plateau alémanique. Un glissement de terrain a étalement provoqué la fermeture de l’A2 entre Mendrisio et Bissone.

Record depuis le début des mesures

Mardi déjà, au Tessin, la région de ­Mendrisio et Chiasso avait été particulièrement touchée par la tempête: inondations, rues fermées, commerces évacués, coulées de boue et glissements de terrain, dont un qui a coupé la voie ferrée menant au Monte Generoso, se sont multipliés, heureusement sans faire de blessés.

Selon Meteonews, il n'avait jamais plu autant en deux jours sur le Tessin depuis le début des mesures, en 1918. Le Canton a mis sur pied une cellule de crise et appelle la population à la plus grande prudence, conseillant d’éviter les abords des cours d’eau et les forêts, et de mettre à l’abri le mobilier de jardin et d’autres objets qui pourraient être emportés par les rafales de vent.

Un bébé décédé

Précédemment, dans la soirée de lundi, la police cantonale soleuroise a enregistré pas moins de 250 appels d’urgence, tandis que les fortes précipitations se sont doublées de rafales de vent à plus de 100 km/h dans le canton de Schwytz et dans le Toggenburg saint-gallois, a rapporté Meteo­News.

Par ailleurs, le bébé de 6 mois qui avait été grièvement blessé lundi à Flums (SG) par la chute de branches d’arbre n’a pas survécu. Sa mère et son grand-père sont toujours hospitalisés, tandis que sa grand-mère, qui se trouvait aussi sur les lieux du drame, a pu quitter l’établissement de soins.

(jfz/ywe)

Ton opinion