Météo: Les intempéries sèment le chaos
Actualisé

MétéoLes intempéries sèment le chaos

Habitants évacués, inondations, routes fermées, voie ferroviaire interrompue: les fortes précipitations ont entraîné de nombreuses perturbations en Suisse, vendredi.

1 / 224
14.06 Certaines routes ont été totalement submergées par l'eau dimanche. Ici, l'autoroute A1 à Wil par exemple.

14.06 Certaines routes ont été totalement submergées par l'eau dimanche. Ici, l'autoroute A1 à Wil par exemple.

Ennio Leanza
A Kradolf, dans le canton de Thurgovie, l'eau est sacrément montée.

A Kradolf, dans le canton de Thurgovie, l'eau est sacrément montée.

Ennio Leanza
Ennio Leanza

MétéoSuisse a lancé vendredi un avertissement de fortes précipitations jusqu'à samedi matin. Les régions les plus touchées seront le Bas-Valais et le Chablais, ainsi que les Alpes bernoises.

A Monthey et Troistorrents (VS), les riverains habitant près de la Vièze ont dû être évacués. La police municipale de Monthey (VS) a publié vendredi, en début de soirée, un message sur sa page Facebook appelant les riverains de la Vièze, dont le logement est situé entre la piscine et le Pont rouge, à évacuer «de suite» leur logement. Le niveau limite de référence de la rivière a en effet été atteint, a indiqué vendredi soir la Ville dans un communiqué. Quelque 300 personnes concernées ont été accueillies à l'école des Perreires, à Collombey-Muraz.

Une vingtaine d'habitants de la commune de Troistorrents (VS) dont les maisons bordent le cours d'eau ont aussi été évacués en soirée et accueillis dans la salle polyvalente de Morgins. Si nécessaire, ils passeront la nuit dans l'abri de protection civile de Troistorrents.

Chemins de fer et routes touchées

Les inondations ont également perturbé le trafic ferroviaire et routier. Les trains régionaux Brigue - St-Maurice - Monthey ont été supprimés entre Massongex et Monthey, ont annoncé les CFF. Les voyageurs devaient se rabattre sur les bus de remplacement.

Dans le canton de Fribourg, la route principale Bulle-Fribourg était fermée dans les deux sens, à la hauteur de Villars-sur-Glâne, en raison de la chute d'un arbre. Dans le Jura bernois, la route Sonceboz-Delémont est interdite à la circulation dans les deux sens entre Moutier et Roche à cause d'une inondation.

Lame d'eau sur le Chablais

Sur le Bas-Valais et le Chablais, l'Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse) prévoit une lame d'eau de 80 à 120 mm (degré 4 sur 5) d'ici à samedi matin, indique-t-il dans un communiqué.

Dans les Alpes bernoises, 50 à 80 mm de précipitations sont attendues, ce qui correspond à un niveau 3 d'avertissement. De fréquentes précipitations se produiront aussi en plaine, mais en quantités nettement inférieures.

La pluie devrait pratiquement cesser dès samedi matin. En revanche, de nouvelles précipitations soutenues reprendront en seconde partie de la nuit de samedi à dimanche et elles persisteront dimanche. Elles pourraient donner une lame d'eau supplémentaire comprise entre 20 et 30 mm, voire plus sur le Bas-Valais. La limite des chutes de neige sera comprise entre 2500 et 2800 mètres.

Depuis jeudi soir, les cumuls de précipitations les plus importants relevés par MeteoNews ont touché La Dôle (VD), avec 90 mm, Granges (SO) avec 78 mm, Cressier (NE) avec 73 et enfin Wynau (BE) avec 70 mm.

Niveaux élevés

Depuis le début des précipitations, jeudi soir, le niveau des cours d'eau est déjà légèrement monté dans une grande partie de la Suisse, comme l'indique vendredi le Bulletin des dangers naturels de la Confédération.

Le débit de certains petits et moyens cours d'eau est élevé pour cette période de l'année, tandis que le niveau des lacs reste généralement dans les moyennes saisonnières. L'Aar, le Rhin, la Birse, la Thur, ainsi que des cours d'eau moins importants présentent un danger de crue «limité» (2 sur une échelle de 5).

Les montées des eaux les plus importantes sont annoncées pour l'Emme, l'Aar en aval du lac de Bienne, la Birse, la Thur, ainsi que le Haut-Rhin entre le lac de Constance et Bâle.

La Vièze déborde à Monthey:

(Source: Lecteur-reporter)

(20 minutes/ats)

Ton opinion