Football - Les interminables temps additionnels
Publié

FootballLes interminables temps additionnels

L’Atlético Madrid a pu marquer à la toute fin des dix minutes de temps additionnel dimanche après-midi. C’est beaucoup, mais encore loin du record du sport.

par
Rebecca Garcia
Thomas Lemar a inscrit le but de la victoire à la toute fin du temps additionnel, soit à la 99e minute.

Thomas Lemar a inscrit le but de la victoire à la toute fin du temps additionnel, soit à la 99e minute.

AFP

Suivant l’équipe soutenue, le temps additionnel est soit trop long, soit trop court. Dans le cas de l’Atlético Madrid, les fans étaient ravis que l’arbitre ait décidé d’ajouter 10 minutes au match dimanche après-midi. Une décision qui reste relativement rare.

Cela a permis à Thomas Lemar d’inscrire le but de la victoire à la 99e minute de jeu. Les Colchoneros ont gagné 2-1 face à l’Espanyol Barcelone, et ainsi de précieux points au classement.

Les minutes sous-estimées

Le temps additionnel d’un match est rarement parfaitement fidèle au nombre de minutes durant lesquelles le ballon était immobile. Les experts de FiveThirtyEight ont chronométré chacun des arrêts de jeu des 32 premiers matches de la Coupe du monde 2018 au Brésil. Un seul match a réellement rendu les minutes qui étaient parties dans les diverses pertes de temps: celui entre l’Allemagne et la Suède. Il y aurait dû avoir 8 minutes 56, il y a eu 20 secondes de plus, la faute notamment à un carton rouge en fin de match.

Les supporters qui ont vu le moins de football pendant les phases de poule sont ceux qui étaient présents au match BelgiqueTunisie. La balle a été arrêtée pendant 20 minutes et 58 secondes, mais ce sont seulement 7 minutes et 14 secondes qui ont été ajoutées à la fin du temps réglementaire. Les Diables Rouges l’ont finalement emporté 5-2.

L’équipe de FiveThirtyEight a pris le chronomètre en main pour savoir ce qui ralentissait le plus les parties.
Ce qui ralentit le plus les rencontres.

L’équipe de FiveThirtyEight a pris le chronomètre en main pour savoir ce qui ralentissait le plus les parties.

FiveThirtyEight

Burton Albion et Bournemouth ont marqué l’histoire avec un match comptant 28 minutes de temps additionnel. C’était à l’occasion de la Carabao Cup en 2019. Les joueurs n’ont pourtant pas joué de manière particulièrement musclée et aucun troupeau de vache n’avait décidé d’occuper le terrain.

Ce qui a rendu le temps long, ce sont les coupures d’électricité qui ont régulièrement interrompu le match. Si bien que les officiels ont hésité à interrompre la partie une bonne fois pour toutes en cas de nouvelle panne des lumières. L’électricité a alors tenu bon et les joueurs ont pu profiter de la pelouse du Pirelli Stadium pendant 28 minutes de plus. Burton Albion a gagné 2-0.

Moins drôle: le match qui détenait le record auparavant avait vu 23 minutes de temps additionnel sur l’horloge de l’arbitre. C’était entre Bristol City et Brentford. L’arbitre a initialement compté 13 minutes en raison de diverses blessures. Un autre joueur s’est ensuite gravement fait mal, ce qui a nécessité dix minutes de plus.

Ton opinion

6 commentaires