Actualisé 04.03.2013 à 18:37

États-UnisLes internautes vont baptiser son futur bébé

Un concours lancé par le site Babynames fait grincer des dents. Une jeune femme a reçu 5000 dollars pour laisser le web choisir le prénom de son futur enfant.

de
man
La Californienne de 26 ans a confiance dans le résultat du vote. (dr)

La Californienne de 26 ans a confiance dans le résultat du vote. (dr)

Natasha Hill, une habitante de Los Angeles de 26 ans, accouchera de son premier enfant en septembre. Mais elle ne pourra pas lui donner de prénom. Cette décision reviendra aux internautes, à la suite d'un concours organisé par le site Babynames, qui a promis 5000 dollars à la future maman.

Le site a pour vocation d'aider les couples indécis: ils peuvent soumettre cinq propositions de prénom au vote parmi leurs proches. Mais Babynames a innové pour les besoins d'un concours. Le site web a sélectionné des internautes prêts à s'en remettre aux internautes pour baptiser leur bébé. Le vote aura lieu du 18 au 22 mars. Chacun pourra exprimer sa préférence dans une liste sélectionnée par le site et par un annonceur.

«J'ai pensé que c'était une idée chouette», a commenté Natasha. Elle utilisera la somme pour rembourser des dettes et financer les études de sa progéniture. Son petit ami est lui moins enthousiaste. Il craint que les internautes ne choisissent un prénom bizarre, juste pour blaguer. Le couple n'a pas manqué d'être critiqué par des groupes de soutien aux parents. Ils qualifient d'«irresponsable» le fait de laisser le choix du prénom à des étrangers.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!