Jour de la Shoah: Les Israéliens se figent au son des sirènes
Actualisé

Jour de la ShoahLes Israéliens se figent au son des sirènes

Les Israéliens se sont figés lundi à 10 h locales (9 h suisses) pendant deux minutes au son des sirènes qui ont retenti à l'occasion du Jour de la Shoah.

L'Etat hébreu commémore les six millions de victimes juives du nazisme durant la Seconde Guerre mondiale.

La veille, au début de ces commémorations, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dénoncé une indifférence du monde face aux menaces de l'Iran à l'encontre d'Israël.

«Nous n'entendons pas les protestations qu'on pourrait attendre. Le monde poursuit sa vie comme si de rien n'était» alors que l'Iran «intensifie ses efforts pour se doter d'armes nucléaires et menace de rayer Israël de la carte», a-t-il déclaré.

M. Netanyahu a émis ces propos au mémorial Yad Vashem de Jérusalem consacré à l'étude et au souvenir de la Shoah à l'occasion d'une cérémonie durant laquelle six bougies symbolisant les six millions de victimes du génocide ont été allumées.

Témoignages

Les diverses antennes de la radio israélienne consacraient lundi toutes leurs émissions à des témoignages sur les horreurs de la Shoah. Diverses autres cérémonies sont prévues, notamment dans les kibboutzim (agglomérations collectivistes) Yad Mordechaï et Lohamé Haguetaot créés par des survivants du génocide nazi.

Quelque 207'000 rescapés de la Shoah vivent actuellement en Israël, dont beaucoup d'octogénaires souvent démunis. Selon un institut israélien de recherches sur l'antisémitisme, le nombre des «incidents antisémites» relevés à travers le monde a augmenté de 100% en 2009 par rapport à l'année antérieure.

Dans son rapport annuel sur les droits de l'Homme publié en mars, le gouvernement américain a indiqué qu'en 2009 «les formes traditionnelles et nouvelles de l'antisémitisme ont continué de progresser» dans le monde, «avec un pic pendant le conflit à Gaza pendant l'hiver 2008-2009».

Hommage à Lech Kaszynski

Plusieurs milliers de jeunes juifs ont rendu lundi un hommage silencieux au président polonais Lech Kaczynski, mort samedi dans un accident d'avion, à l'occasion de la «Marche des Vivants» sur le site de l'ancien camp de la mort nazi d'Auschwitz-Birkenau (sud de la Pologne).

«En ce moment de douleur, nous nous joignons à nos frères et soeurs polonais, afin d'exprimer nos profondes condoléances», ont indiqué les organisateurs de cette Marche des Vivants, dans un communiqué. «Nos pensées, espoirs et prières sont avec eux, en ce moment difficile», lit-on aussi dans le texte.

La «Marche des Vivants» est organisée annuellement depuis 1988, sur le site de cet ancien camp allemand, à la mémoire des six millions de Juifs exterminés par les nazis pendant l'Holocauste. (ats)

Ton opinion