Suisse - Italie: «Les Italiens seront vraiment sous pression»
Actualisé

Suisse - Italie«Les Italiens seront vraiment sous pression»

Premier match «à domicile» d'Ottmar Hitzfeld à la tête de l'équipe de Suisse, ce Suisse-Italie dépassera le cadre habituel d'une rencontre amicale.

«Affronter le Champion du monde en titre compte dans la carrière des joueurs et de l'entraîneur. C'est une belle chance qui nous est offerte mecredi, poursuit-il. Les Italiens ont besoin d'un résultat après leur échec de la Coupe des Confédérations. Ils seront vraiment sous pression».

La pression du résultat pèsera également dans le camp suisse. La Suisse se doit de conserver sa treizième place au classement de la FIFA. Un tel «ranking» lui assurera un rang de tête de série si elle devait - par malheur - obtenir sa qualification pour la Coupe du monde 2010 par le truchement des barrages qui concerneront les huit meilleurs deuxièmes de groupe. Mieux vaut affronter l'Eire ou l'Ecosse que la Russie ou la France ! Il est donc primordial que la Suisse obtienne un résultat mercredi pour demeurer en position de force si la qualification directe devait lui échapper.

Hitzfeld fait confiance à Degen

Pour la première fois depuis le match amical contre le Nigéria du 20 novembre 2007, Philipp Degen sera à nouveau titulaire en équipe de Suisse. Le Bâlois de Liverpool a été préféré à Gelson Fernandes pour tenir la place de latéral droit ce mercredi au Parc St-Jacques contre l'Italie.

Ottmar Hitzfeld ne lui signe toutefois pas un chèque en blanc. «Je n'ai pas changé de philosophie. Il convient de jouer régulièrement dans son club pour postuler à une place en équipe nationale, explique-t-il. Philipp Degen a suivi toute la préparation avec Liverpool. Il a livré des matches amicaux. Mais la question qui se pose pour la rencontre contre la Grèce du 5 septembre est limpide: aura-t-il joué des matches de championnat depuis la reprise de la Premier League le 15 août?»

Barré pour l'instant à Liverpool par l'international anglais Glen Johnson, Philipp Degen affirme, malgré une saison 2008/2009 pratiquement «blanche», tenir la forme de sa vie. «Je ne suis plus le même joueur. Les épreuves m'ont endurci», lance-t-il. ll a, ainsi, fait pratiquement l'impasse sur ses vacances en juin pour se préparer individuellement. «Je ne suis obsédé que par une seul but: retrouver ma place sur les terrains», affirme-t-il.

Mercredi, il la tiendra au coeur d'une défense conventionnelle. Malgré sa situation «hybride» - il est en stand-by entre Arsenal et Everton -, Philippe Senderos sera à nouveau titularisé dans l'axe aux côtés de Stéphane Grichting. «Ce transfert à Everton va se faire ces prochains jours. Philippe a suivi la préparation d'Arsenal. Il n'y avait aucune raison pour l'écarter», précise Ottmar Hitzfeld.

A l'exception de Stephan Lichtsteiner qui sera suspendu contre la Grèce, Ottmar Hitzfeld alignera, ainsi, son équipe type contre l'Italie. La Suisse débutera donc la rencontre dans la composition suivante: Benaglio; Degen, Senderos, Grichting, Magnin; Padalino, Huggel, Inler, Barnetta; Frei, Nkufo.

(si)

Ton opinion