Actualisé 07.07.2018 à 14:37

SuisseLes jardiniers exigent un salaire de 4000 francs

Moins bien payés que les ouvriers de la construction, jardiniers et horticulteurs demandent l'instauration d'un salaire minimum dans la branche.

Le syndicat exige revendique également au moins 5 semaines de vacances pour les jardiniers et horticulteurs.

Le syndicat exige revendique également au moins 5 semaines de vacances pour les jardiniers et horticulteurs.

Keystone

Jardiniers et horticulteurs exigent un salaire minimum de 4000 francs. Une délégation de la profession a déposé samedi à Aarau au siège de l'Association suisse des entreprises horticoles JardinSuisse une proposition, «Pas de salaire inférieur à 4000 francs».

La délégation a revendiqué que «les abus de l'industrie horticole (soient) combattus», a indiqué samedi le syndicat Unia dans un communiqué. Les salaires mensuels dans le secteur du jardinage sont jusqu'à 1000 francs inférieurs à ceux de l'industrie de la construction, dénonce Unia, pour qui cela est «incompréhensible».

En plus d'un salaire minimum équitable, le syndicat revendique au moins cinq semaines de vacances et une retraite anticipée. Il exige de pouvoir entamer des négociations au niveau national avec le patronat JardinSuisse. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!