Berne/Jura: Les Jenisch toujours installés à Nidau
Actualisé

Berne/JuraLes Jenisch toujours installés à Nidau

Les membres de la communauté jenisch occupaient toujours lundi en début d'après-midi l'ancien site de l'Expo.02 à Nidau (BE) malgré un ultimatum.

Une rencontre entre des représentants de la communauté jenisch et les autorités des Villes de Bienne et de Nidau a débuté lundi à 14h00. L'objectif de ces discussions est de faire le point après que les gens du voyage ont refusé de quitter l'ancien site de l'Expo.02. Ce sont les autorités des deux communes qui ont proposé aux représentants des gens du voyage suisses d'entamer des négociations pour trouver une solution à l'occupation illégale de ce terrain. Les Jenisch occupent depuis vendredi ce terrain vague à Nidau, propriété de la Ville de Bienne.

Les membres de cette communauté avaient jusqu'à lundi 14h00 pour quitter les lieux, ont rappelé les Villes de Bienne et de Nidau dans un communiqué. C'est à l'échéance de cet ultimatum que les autorités communales ont rencontré les représentants des nomades suisses. Près de 70 caravanes sont installées sur cette aire qui s'est transformée en une véritable mare suite aux pluies de ces derniers jours. Les différents parties communiqueront le résultat des pourparlers lors d'une CP commune à 16h30. L'ats couvre.

Parallèlement à ces discussions, une pétition en ligne de soutien aux Jenisch installés à Nidau avait récolté lundi après-midi 585 signatures. Adressé à la conseillère municipale biennoise en charge des finances Silvia Steidle, le texte demande à la Ville bilingue d'accueillir les gens du voyage sur cet emplacement et de protéger les minorités.

Jenisch à Porrentruy

Un autre groupe de gens du voyage expulsés de leur emplacement à Berne ont installé dimanche leurs caravanes à l'ouest de Porrentruy (JU), en contrebas de l'autoroute A16. Le ministre jurassien Michel Thentz doit rencontrer lundi à 16h00 les membres de la communauté jenisch qui ont établi leur campement sur le site de Mavalau.

Le ministre sera accompagné du chef du service des communes Raphaël Schneider, a indiqué lundi le Département de la santé, des affaires sociales, du personnel et des communes. L'objectif sera de trouver une solution légale. Aucune décision ne sera prise avant la séance hebdomadaire du gouvernement jurassien mardi.

Pour le moment, les autorités cantonales et communales tolèrent ce campement de gens du voyage suisses. L'emplacement de Mavalau était à l'origine destiné à accueillir provisoirement les gens du voyage étrangers. Mais devant l'opposition des maires des communes concernées de Porrentruy, de Fontenais et de Courtedoux, le gouvernement était revenu en arrière. (ats)

Ton opinion