Actualisé 26.10.2009 à 10:27

Achat-tests

Les jeunes acheteurs ont «obtenu plus d'alcool en 2008»

Les adolescents qui se sont prêtés au jeu des achats-tests d'alcool ont obtenu plus de boissons alcoolisées l'an dernier.

Toutefois, les cantons qui pratiquent depuis plusieurs années ces tests observent une tendance à la baisse des ventes d'alcool aux mineurs. Les contrôles des pièces d'identité restent encore insuffisants.

Sous mandat de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et la Régie fédérale des alcools, l'institut de recherche FERARIHS a analysé pour la seconde fois les achats-tests d'alcool en Suisse. Les résultats de l'étude 2008 montrent que, en comparaison avec l'année précédente, le nombre d'achats-test d'alcool effectués a presque doublé, passant de 1.176 en 2007 à 2.131 en 2008, ont communiqué lundi l'OFSP, la Régie fédérale et l'institut de recherche.

Globalement, durant la période 2000-2008, 36,5% des adolescents ont obtenu les boissons alcoolisées demandées. En comparaison avec 2007, 2008 a connu davantage de ventes d'alcool aux jeunes (35,6% en 2008, contre 27,7% en 2007). Cette augmentation s'explique toutefois par le fait que 2008 marque la date des premiers achats-tests de quelques cantons.

Une baisse de 25%

Les cantons qui effectuent les achats-tests depuis plusieurs années obtiennent les meilleurs résultats: ainsi Bâle-Campagne, Berne et Zurich présentent une diminution marquée des ventes d'alcool aux mineurs en comparaison avec les années précédentes, avec une moyenne d'environ 25%. Ces résultats permettent de dire que les achats-tests réalisés régulièrement contribuent durablement au respect des mesures de protection de la jeunesse.

Le comportement du personnel de vente a peu changé: dans environ 40% des achats-test, la pièce d'identité a été contrôlée, dans 30% des cas l'âge a été demandé et dans les 30% restant, de l'alcool a été vendu sans aucune mesure de vérification.

Réalisé sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique et la Régie fédérale des alcools, un nouveau manuel est désormais disponible. Il contient des intructions afin de protéger les jeunes acheteurs-test et d'assurer la transparence de tout le procédé. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!