Actualisé 05.10.2015 à 09:14

SuisseLes jeunes ont perdu toute confiance en la retraite

Seuls 12% des moins de 30 ans pensent pouvoir vivre un jour de leur retraite. Et plus de la moitié des jeunes estiment devoir travailler jusqu'à 70 ans, selon une enquête de «20 Minuten».

La prévoyance vieillesse est un des problèmes qui préoccupe le plus les jeunes Suisses - bien plus que l'actuelle crise migratoire ou la thématique de l'asile. C'est ce qui ressort du dernier baromètre de la jeunesse du Credit Suisse. Une étude non-représentative, réalisée par nos collègues alémaniques de «20 Minuten» auprès de plus de 20'000 lecteurs, confirme cette crainte.

Ainsi, neuf personnes interrogées sur dix se font du souci par rapport à l'AVS et les caisses de pension. Pas moins de 76% des sondés ne pensent pas pouvoir vivre un jour uniquement de leur retraite. Parmi les moins de 30 ans, ils sont même 88% à penser ainsi. Seuls 2,1% des jeunes interrogés par «20 Minuten» sont certains que l'argent suffira.

Augmenter l'âge de la retraite des femmes

De son côté, le monde politique sait qu'il doit agir. Le Conseil des Etats a empoigné mi-septembre le projet de Prévoyance vieillesse 2020. Le but principal de la réforme d'Alain Berset est de s'assurer que les retraites des générations futures soient sécurisées. Une des mesures proposées est d'augmenter l'âge de la retraite des femmes à 65 ans pour qu'il soit identique à celui des hommes. La majorité des personnes sondées par nos collègues soutiennent cette mesure.

Reste qu'une grande partie des jeunes ne pense pas pouvoir arrêter de travailler à 65 ans. Parmi les moins de 30 ans, 26% s'attendent à devoir travailler jusqu'à 67 ans. Un peu plus de la moitié (54%) pensent qu'ils devront attendre les 70 ans pour pouvoir enfin profiter de la retraite. Et ils sont même 13% à estimer que la retraite ne pourra pas être perçue avant l'âge de 75, voir 80 ans.

Maurus Zeier, président des Jeunes PLR, comprend l'inquiétude des jeunes: «La réforme de Berset met beaucoup de pression sur les jeunes travailleurs et ne permet pas de garantir leur retraite.» Selon lui, le résultat du sondage montre néanmoins que la population commence à se rendre compte que «ça ne peut pas continuer comme ainsi». «Nous vivons plus longtemps. C'est pourquoi nous devons travailler plus longtemps, cotiser davantage ou accepter les retraites plus basses», estime-t-il.

«Les retraites ne sont pas en danger»

Fabian Molina, président de la Jeunesse socialiste, ne partage pas du tout son avis. Selon lui, les jeunes craignent pour leur retraite parce que les partis bourgeois ne cessent de leur faire peur avec leurs diverses campagnes. «Actuellement, les retraites ne sont pas en danger. La proposition d'Alain Berset d'augmenter la TVA suffit amplement pour garantir les retraites des jeunes.» La Jeunesse socialiste s'oppose en revanche à l'augmentation de l'âge de la retraite pour les femmes. Au pire des cas, le parti se prépare à lancer un référendum.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!