Fiscalité: Les jeunes radicaux veulent une liste noire des enfers fiscaux

Actualisé

FiscalitéLes jeunes radicaux veulent une liste noire des enfers fiscaux

Les jeunes radicaux de Suisse revendiquent une liste noire des enfers fiscaux.

Parmi les autres prises de position avalisées ce week-end lors de leur congrès à Laax (GR), ils demandent aussi le libre choix de la caisse de pension.

Dans la liste des enfers fiscaux, il faut inscrire les pays qui grèvent leurs citoyens au mépris de leurs droits fondamentaux, a indiqué le parti dimanche.

Dans la politique de la santé, les 120 délégués présents ont plaidé en faveur de la liberté de contracter avec les médecins et son extension aux hôpitaux. La compétence d'introduire le libre choix de l'école privée ou publique est laissée aux cantons.

En matière de fiscalité, les jeunes radicaux ont soutenu l'idée d'un taux unique de TVA. Ils ont réélu leur présidente, Lena Schneller (ZH), et leur vice-président, Philippe Nantermod (VS), puis complété leur comité.

(ats)

Ton opinion