Snowboard: Les jeunes riders suisses cassent déjà la baraque

Actualisé

SnowboardLes jeunes riders suisses cassent déjà la baraque

«20 minutes» a rencontré les deux jeunes prodiges du half-pipe Sina Candrian et Iouri Podladtchikov.

par
Maxime Huber
Olten

D'un côté, Sina Candrian. La jeune Grisonne (19 ans) a pris une très prometteuse 2e place à Cardrona (NZ), première étape de la saison. De l'autre, Iouri Podladtchikov. D'origine russe, le Zurichois d'adoption (20 ans) s'est illustré l'an dernier en remportant le général de la Coupe du monde.

– 20minutes.ch. Comment envisagez-vous votre discipline en tant que jeunes professionnels?

- S. Candrian (S. C.) Pour moi, c'est un vrai boulot. J'essaie de progresser tous les jours. Je m'astreins à diverses activités complémentaires, tels le trampoline ou le fitness, pour y parvenir. Je me dois de continuellement travailler sur mon corps pour atteindre mes objectifs.

- I. Podlatchikov (I. P.) En ce qui me concerne, je n'aime pas le voir comme un métier. Si tel était le cas, cela aurait une connotation négative… Même si, paradoxalement, je gagne ma vie avec…

– Vivre du snowboard, c'est donc possible?

S. C. Disons que c'est plus difficile qu'aux Etats-Unis mais plus facile qu'en Russie… Mais j'ai de bons sponsors. (Sourire.)

I. P. Oui. Mais il y a peu d'élus, en Suisse. J'en fais partie, heureusement. Le skateboard (n.d.l.r.: qu'il pratique également à haut niveau), par contre, ne me le permettrait pas.

– Les Jeux olympiques, pour vous, c'est...

S. C. Eh bien d'y prendre part. De vivre une fois l'événement de l'intérieur. Cependant je persiste à penser que les X-Games (épreuve américaine regroupant tous les sports extrêmes) sont «la» compétition pour notre discipline. Tous les meilleurs riders y participent.

I. P. (A Sina) N'importe quoi! (Rires.) J'étais à Turin en 2006, avec l'équipe de Russie. Les Jeux, c'est grandiose! Participer aux X-Games, c'était un rêve. Les JO, c'est un but.

Ton opinion