Actualisé 14.03.2009 à 14:23

Harmonisation scolaireLes jeunes UDC tessinois lancent un référendum

Le concordat d'harmonisation scolaire HarmoS ne convient pas au modèle tessinois.

Les jeunes UDC Tessin en sont convaincus et ont décidé de lancer le référendum, ont-ils annoncé samedi.

Le concordat intercantonal approuvé récemment par le Grand Conseil tessinois «contrevient à la tradition éprouvée de laisser les cantons organiser d'eux-mêmes leur formation scolaire», indiquent les jeunes UDC tessinois dans un communiqué. Au Gran d Conseil, la lega et l'UDC avait refusé le concordat.

Aucun bénéfice pour le Tessin

«Nous nous y opposons dans la mesure où le Tessin n'en tirerait aucun bénéfice. Au contraire, HarmoS n'introduirait que des points négatifs et peu clairs dans notre système scolaire.» Les jeunes UDC Tessin s'opposent notamment au changement de date pour le début de l'année scolaire: de tout temps fixée au 31 décembre au Tessin, elle serait anticipée au 31 juillet.

Or plus de 90% des petits Tessinois commencent l'école enfantine à trois ans. Lorsqu'ils atteignent l'année de leur six ans, la plupart d'entre eux sont prêts à entamer le cycle obligatoire: «la situation en vigueur actuellement n'a jamais posé aucun problème», soulignent les jeunes UDC.

Dans plusieurs cantons alémaniques, l'UDC s'est opposée à Harmos. Pas plus tard que le mois dernier la section zougoise a lancé le référendum contre la décision du Grand Conseil. Le concordat a déjà été accepté dans suffisamment de cantons pour qu'il entre en vigueur dans ceux-ci.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!