Vaud: Les Jeunes Verts démasquent Facebook
Actualisé

VaudLes Jeunes Verts démasquent Facebook

Pour mettre en évidence les failles du réseau social créé par Mark Zuckerberg, les jeunes politiciens détournent son outil publicitaire.

par
Muriel Risse

En payant la modique somme de 50 francs, les Jeunes Verts du canton ont ciblé 333'540 électeurs potentiels grâce au site Facebook. Samedi dernier, ils ont lancé une campagne publicitaire intitulée «Facebook vend les infos de ton profil pour que tu voies cette pub. Pour plus de transparence sur le net, vote pour les Jeunes Vert-e-s» sur le réseau social. «Nous étions certains que cela ne passerait jamais, que l'annonce ne serait pas avalisée», explique Maxime Mellina, membre du comité de campagne. «Mais nous avons reçu une confirmation sans aucun problème. Tout est automatisé sur ce réseau social, personne ne contrôle ce que l'on poste, tant que l'argent rentre. C'est très inquiétant, on ne trouve aucun interlocuteur, aucune aide si l'on a un problème.»

A travers cette action, les Jeunes Verts souhaitent sensibiliser les internautes aux dangers inhérents au réseau social numérique. «Facebook vend les informations qu'il possède à ses annonceurs», assure Maxime Mellina. «Pour notre campagne, nous avons ainsi pu cibler les personnes habitant dans un rayon de 80 kilomètres de Lausanne, qui ont entre 18 et 64 ans et s'intéressent à la politique.» Arguant que trop de données personnelles sont exploitées à des fins commerciales, le groupe politique milite pour une protection de la sphère privée accrue sur internet.

Actuellement, Maxime Mellina possède son propre compte Facebook. «Mais je le désactiverai dès que la campagne sera terminée. Je réduis ce réseau social à un outil purement politique.»

Ton opinion