Suisse: Les Jeunes Verts lancent une initiative sur l’environnement
Publié

SuisseLes Jeunes Verts lancent une initiative sur l’environnement

Lors de son assemblée générale en ligne, le parti a décidé de lancer l’initiative «pour la responsabilité environnementale» qui appelle à un changement fondamental du système économique suisse.

Avec leur texte, les initiants veulent qu’à l’avenir, l’économie suisse n’utilise des ressources et rejette des polluants que si les limites acceptables pour la nature ne sont pas dépassées.

Avec leur texte, les initiants veulent qu’à l’avenir, l’économie suisse n’utilise des ressources et rejette des polluants que si les limites acceptables pour la nature ne sont pas dépassées.

20min / Marco Zangger

Une nouvelle initiative populaire a été lancée ce week-end. En effet, lors de leur assemblée générale en ligne, les Jeunes Vert-e-s ont décidé de lancer l’initiative «pour la responsabilité environnementale». Le texte appelle à un changement fondamental du système économique suisse. La protection de l’environnement doit désormais être une priorité claire et la Suisse doit respecter les «limites planétaires», font-ils savoir dans un communiqué. Les Jeunes Vert-e-s veulent lancer officiellement leur texte en août. Des pourparlers sont actuellement en cours avec diverses organisations pour récolter les 100’000 signatures nécessaires, expliquent-ils.

De quoi s’agit-il concrètement? les Jeunes Vert-e-s demandent que toutes les activités économiques suisses n’aient plus lieu qu’à l’intérieur des limites écologiques de la Terre dans six domaines-clés, et ce d’ici 10 ans. À savoir: changement climatique, changement d’utilisation des sols, érosion de la biodiversité, utilisation mondiale de l’eau, perturbation des cycles de l’ozone et du phosphore et augmentation des aérosols dans l’atmosphère. Pour eux, si les limites sont dépassées, il y a une menace pour la vie humaine.

Si désormais presque tous les partis parlent du climat, il faut maintenant agir, estiment les Jeunes Vert-e-s. «Les beaux discours d’intention ne suffiront pas. Nous avons besoin d’une transformation fondamentale de notre économie et de notre société», souligne Oleg Gagner, coprésident du parti.

Tous les domaines pris en compte

Avec leur texte, les initiants veulent qu’à l’avenir, l’économie n’utilise des ressources et rejette des polluants que si les limites acceptables pour la nature ne sont pas dépassées. Tous les domaines de l’économie doivent être pris en compte, y compris les importations en Suisse. «Il est impératif que cet objectif soit mis en œuvre d’une manière socialement responsable», estime le parti.

Aujourd’hui déjà, les limites ont été franchies à plusieurs reprises, relève-t-il. Les chiffres du «Stockholm Resilience Center» montrent à quel point la question est urgente: «quatre limites planétaires ont déjà été dépassées au niveau mondial. L’impact environnemental de notre pays est également beaucoup trop élevé dans plusieurs domaines. Si nous n’agissons pas immédiatement, la Suisse risque de dépasser toutes les limites planétaires à plus long terme», concluent-ils.

(cht/comm)

Ton opinion