27.03.2020 à 05:07

Jeux vidéo

Les jeux immersifs jouent les coaches pour le fitness

L'activité physique avec un casque de réalité virtuelle sur la tête se trouve des terrains insoupçonnés.

de
Laurent Favre

Les amateurs du jeu «Beat Saber» lui ont découvert une nouvelle vertu: maintenir la forme physique en période de confinement. À l'aide de leurs manettes, ils détruisent virtuellement les plots qui défilent dans leurs lunettes immersives, à une cadence infernale sur fond musical. «Je le fais pour me détendre un peu, après avoir fait trois rounds au jeu de boxe The Thrill of the Fight», commente un joueur bientôt sexagénaire.

À l'exemple de la référence du genre, «Beat Saber», les jeux immersifs de rythme musical se prêtent bien à l'entraînement physique. Certains sont même spécialisés, comme «OhShape» ou «BoxVR», qui vient de mettre en ligne une extension.

Dépourvu de câble, c'est le casque Oculus Quest qui offre la meilleure flexibilité. L'appareil a l'avantage de transformer la moindre petite surface libre en terrain virtuel de jeu, y compris en plein air, sous réserve d'une luminosité trop forte.

Faible effet coronavirus

Les ventes n'ont pourtant pas vraiment tiré profit du confinement dû au Covid-19. «J'ai remarqué une légère augmentation», nous confie Ian Fitz, développeur du très populaire «The Thrill of the Fight».

En raison d'un stock déjà limité avant la pandémie, la filiale de Facebook ne peut pas espérer une grosse vague de nouveaux adeptes de son appareil (env. 500 fr.) sorti l'an dernier. Pour Ian Fitz, il faudra de toute façon attendre la prochaine génération de casques autonomes «pour atteindre un marché aussi grand que les consoles de jeu traditionnelles».

Rendez-vous est pris en 2021 avec le successeur de l'Oculus Quest développé sous le nom de code Del Mar. Il pourrait privilégier l'interaction avec les seules mains, rendant superflues les manettes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!