Actualisé 12.02.2013 à 22:16

JO de SotchiLes Jeux olympiques, c'est déjà demain

Swiss Olympic a fait le point un an avant le rendez-vous de Sotchi. Douze à quatorze médailles y seront attendues.

von
Robin Carrel
Berne
Gian Gilli attend plus de dix médailles.

Gian Gilli attend plus de dix médailles.

La cérémonie d'ouverture des prochaines joutes hivernales aura lieu dans 359 jours. Dans l'optique de ces Jeux olympiques, qui se dérouleront au bord de la mer Noire, Gian Gilli a officialisé les critères de sélection (voir encadré). Le chef de la délégation helvétique mise sur la présence de 140 représentants au passeport à croix blanche: grosso modo, le même nombre qu'à Vancouver 2010. Il espère en revanche un petit effort au niveau des médailles (6 d'or et 3 de bronze en 2010).

Sixième au classement par nations au Canada, la Suisse souhaite terminer parmi les huit meilleures en Russie. «Traditionnellement, notre pays est performant dans les disciplines qui font leur apparition aux Jeux, a souri Gilli. En slopestyle et en slalom parallèle pour le snowboard, ainsi qu'en half-pipe et en slope­style de ski freestyle, nous sommes armés», a-t-il assuré.Pour ménager ses stars, Swiss Olympic a quasi garanti les places de quatre athlètes. Cologna­ (ski de fond), Hefti (bobsleigh), Kummer et Podladtchikov­ (snowboard) pourront ainsi se concentrer sur leur préparation.

«Ils ont déjà démontré qu'ils avaient le potentiel pour chercher un podium. Ils doivent pouvoir aller aux Jeux avec la fraîcheur mentale nécessaire», a assuré Gilli. A leurs côtés, les équipes de hockey hommes et dames sont déjà qualifiées, tout comme l'équipe féminine de curling.

Trois questions à Gian Gilli

Comment se passent les préparatifs?

– Il y a encore pas mal de questions par rapport à l’organisation en Russie. Mais chez nous, tout se passe bien jusqu’ici.

Avez-vous pu visiter les lieux des prochains JO?

– Les deux centres névralgiques sont distants de 50 km. Il y a deux routes et une ligne de train entre eux. Tout est très proche, il y aura peu de temps de déplacement. Notre délégation aura deux «maisons». Une grande près de la mer et une autre en montagne. Nous pourrons y fêter les médailles avec les supporters et nos partenaires.

Ces Jeux risquent de coûter cher?

– Le concept des JO de Sotchi est diamétralement opposé au nôtre pour les Grisons en 2022. Là-bas, tout était à construire et c’est vraiment impressionnant de voir le travail qui a été réalisé. A Saint-Moritz, on veut quitter la ville, pour redonner les Jeux olympiques d’hiver à la vraie montagne.

Critères de sélection pour 2014

- Une place parmi les dix premiers en Coupe du monde.

- En ski de fond et en biathlon: une place parmi les seize premiers­.

- Des exceptions seront faites pour les jeunes talents.

- Clause médicale en cas de force majeure, comme pour Kai Mahler (ski freestyle).

- Courses de sélections internes­.

- Sélection tactique («poisson- pilote» pour Cologna).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!