Les jeux vidéo violents pourraient être interdit avant Nöel

Actualisé

Les jeux vidéo violents pourraient être interdit avant Nöel

Des psychothérapeutes allemands ont comparé jeudi certains jeux vidéo violents à des «mines» pour l'esprit des adolescents.

Ils ont réclamé leur interdiction à la vente avant Noël.

«Les jeux vidéos violents dits 'killer' sont des mines pour l'âme», a affirmé Elke Ostbomk-Fischer de la Société pour la psychothérapie scientifique (GwG), la plus importante fédération professionnelle de psychothérapeutes en Europe. «La vente de ces jeux devrait être interdite», a-t-elle ajouté.

Ces jeux étaient à l'origine utilisés comme «simulateurs» par l'armée américaine pour former ses soldats au combat et ils avaient pour objectif de faire perdre au soldat son empathie pour ses adversaires.

Ces jeux valorisent la torture et le meurtre et s'avèrent une «catastrophe» pour le développement psychologique des adolescents, a poursuivi la fédération dans un communiqué publié à Cologne.

Par conséquent, les responsables politiques doivent agir «avant qu'une génération entière d'enfants et de jeunes ne soit prise dans le tourbillon de la violence», a ajouté Mme Ostbomk-Fischer, citée dans le communiqué.

Les psychologues ont également rappelé que les jeunes qui passent des heures et même des journées à jouer à ces jeux vidéo brutaux «perdent leur compassion naturelle» et deviennent de plus en plus agressifs. Les jeux vidéo violents sont régulièrement montrés du doigt en Allemagne, notamment chaque fois qu'un adolescent est impliqué dans un acte de violence. (ats)

Ton opinion