Les JO vus par les politiciens romands
Actualisé

Les JO vus par les politiciens romands

L'événement sportif le plus médiatisé du monde sera suivi aussi par les élus de la région.

Le syndic lausannois Vert, Daniel Brélaz, est actuellement à Pékin. Ce sera l'un des rares politiciens romands, vu le statut de capitale olympique, à s'y trouver. Les autres élus, à défaut de se rendre sur place, suivront-ils l'événement par petite lucarne interposée? Christophe Darbellay, le président du PDC, regardera les Jeux. La cérémonie d'ouverture? «Nous avons invité un couple d'étudiants pour la suivre ensemble, tout en partageant des grillades en plein air», explique le Valaisan.

Depuis Genève, le maire socialiste de la ville, Manuel Tornare, regardera aussi la télé même si, selon lui, «ces cérémonies sont en général ennuyeuses et trop kitsch». Yvan Perrin, vice-président de l'UDC, aime le sport. Pour autant il ne regardera la cérémonie que si son emploi du temps professionnel le lui permet. «Pour le reste je vais suivre attentivement les performances du sauteur Julien Fivaz, explique le Neuchâtelois. Je regarderai aussi les disciplines que j'aime bien, non parce que ce sont les JO, mais parce qu'il y des sports que je suis toute l'année.» La vice-présidente du Parti radical, Isabelle Moret, souhaite «jeter un il à la cérémonie pour voir ce que les Chinois nous ont préparé.» Seul souci, elle part en vacances aujourd'hui et ne sait pas encore si elle arrivera à temps devant le poste! Didier Tischler

Ton opinion