Winter Classic: Les joueurs ont vécu l'expérience à fond
Actualisé

Winter ClassicLes joueurs ont vécu l'expérience à fond

Dans une zone mixte bien plus en effervescence qu'à l'accoutumée, tous les acteurs du Winter Classic entre le GSHC et le LHC ont répété qu'ils avaient apprécié cette expérience.

Dans le camp des vainqueurs lausannois (0-1 ap), les sourires étaient naturellement plus larges que sur les visages genevois. Mais même au sein des Aigles, certains avaient des étoiles dans les yeux.

Arnaud Jacquemet, attaquant grenat de bientôt 26 ans, n'a pas boudé son plaisir: «Cela m'a rappelé des souvenirs à l'époque où je jouais à Sion quand j'étais gamin. C'était quelque chose à vivre avec le vent et une glace moins bonne que le matin. L'ambiance était assez spéciale parce qu'on n'entend pas le public comme dans une patinoire, mais je m'en souviendrai toute ma vie. Après, même si ce n'est pas la fin du monde, cette défaite fait mal au sac.»

Comme Arnaud Jacquemet, le défenseur vaudois Philippe Seydoux est revenu en enfance: «C'était du plaisir du début à la fin. L'atmosphère était excellente avec les lumières en pleine nuit. D'un point de vue technique, nous avons eu moins de choix techniques tout en ayant su ne pas prendre trop de risques.»

«Stade de foot, score de foot.»

Auteur de son premier blanchissage cette saison, Cristobal Huet résume bien la situation: «Stade de foot, score de foot. Ce n'était pas aisé de créer sur cette glace, mais je pense que les deux gardiens ont bien su gérer les moments plus chauds. Et les joueurs ont soigneusement évité d'effectuer des passes latérales pour minimiser les risques.»

Irréprochable dans sa cage, Tobias Stephan était très posé au moment de passer devant la presse: «Nous étions un peu nerveux en début de match, parce que nous avions l'obligation de montrer quelque chose à notre public. Mais cette pression, on la subit à longueur de saison.»

Moins enthousiaste que d'autres, Benjamin Antonietti pensait avant tout aux trois points récoltés par le LHC durant ce week-end: «Cela salue un très bon effort de notre part. Concernant ce Winter Classic, la glace n'était pas propice aux beaux jeux, mais en LNB on griffe parfois des patinoires bizarres comme à Viège où on a l'impression qu'elle est carrée. Au final, c'était une expérience positive, mais je ne suis pas sûr de vouloir en faire un chaque année.» (ats)

Ton opinion