E-sport : «Les joueurs ont vraiment poussé leur organisme à fond»

Publié

E-sport «Les joueurs ont vraiment poussé leur organisme à fond»

Jonathan Calame, du Lausanne-Sport Esports, revient sur le doublé de sa team en SwitzerLAN et Swisscom Hero League sur «CS:GO». 

par
Loïc Gebhard
La team vaudoise a été doublement victorieuse, les 15 et 16 octobre à BernExpo. 

La team vaudoise a été doublement victorieuse, les 15 et 16 octobre à BernExpo. 

Mallory Martin

Moins de dix jours en arrière, le Lausanne-Sport Esports a vécu un week-end marathon couronné de succès à Berne sur «Counter-Strike». Avec ses joueurs EleKz, Mali, Merisinho, N1kista et Day0s, la team vaudoise a remporté coup sur coup la finale de la Swisscom Hero League et la SwitzerLAN (victoire 2-1 face à SHAPE les deux fois). Le manager de l’équipe, Jonathan «John» Calame, revient sur ce coup de force.

Quel est votre état d’esprit après cette double victoire?

Bien sûr, ça fait super plaisir! C’était deux incroyables finales, très serrées. Je suis très content de nos joueurs, qui ont parfaitement communiqué entre eux. Comme il y a quatre joueurs de langue allemande et un de langue française, ils se parlent tous en anglais, hypercalmement, et c’est très impressionnant.

Quels moments forts vous restent en mémoire?

C’est difficile à dire, il y a en a eu tellement! Je me souviens d’un round lors de la finale de la Hero League, où Merisinho a réussi un clutch 1v3 avec seulement 9 points de vie. Il y a aussi eu un clutch similaire de Mali, qui a d’ailleurs gagné le titre de MVP de la finale.

Enchaîner deux tournois en un week-end, c’était dur?

Oui, très, très dur. Le samedi, la finale de la Hero League a commencé vers 16 h et s’est finie à 20 h 30. Il y a eu la cérémonie de la coupe, puis les joueurs ont à peine eu le temps de manger avant d’entamer les quarts de finale de la SwitzerLAN. Ensuite, ils ont encore dû disputer la demi-­finale jusqu’à minuit, et la finale le lendemain à 10h. Donc beaucoup d’heures de jeu et beaucoup de fatigue. Les joueurs, dont certains étaient malades, ont vraiment poussé leur organisme à fond.

Mallory Martin

Après deux rendez-vous manqués en 2022, ce double titre fait du bien au moral? 

Effectivement, on avait dû déclarer forfait lors des demi-finales de la Swisscom Hero League au printemps, en raison d’une indisponibilité. Puis on avait manqué l’ESL Pro League Conference, car le match était programmé en semaine à 14h30, alors que nos joueurs ne sont pas des joueurs professionnels. En fait, la victoire du week-end passé en Hero League est d’autant plus belle qu’on avait aussi manqué les deux premières journées de championnat cette saison, et donc on a d’abord dû rattraper notre retard pour accéder aux play-off. 

Quels sont vos prochains objectifs à court terme?

C’est l’ESL Swiss National Championship. Comme en début d’année, on vise de nouveau le slot de qualification pour la Pro League Conference, pour aller plus loin au niveau européen.

Ton opinion

3 commentaires