Actualisé

Les journalistes-citoyens s'affirment sur le Web

Face au succès rencontré par les clips vidéo amateurs pris en Irak et au Liban, CNN a réagi en lançant son propre site dédié.

La chaîne d'information entend bénéficier de l'apport des contributions de journalistes-citoyens, toujours plus nombreux grâce à la généralisation des appareils photo numériques et des téléphones portables. Leurs auteurs ne seront pas rémunérés, et le contenu sera soigneusement examiné. «CNN Exchange sera traité avec les mêmes exigences éditoriales que nos reportages», assure la chaîne, qui écartera les clips truqués ou indécents.

Plusieurs images des combats au Liban, censurées à la télévision, ont été publiées sur YouTube. Certains sites Internet, comme Ogrish.com, réservés aux adultes, n'hésitent pas, eux, à s'afficher clairement pour la publication de contenus même à caractère choquant.

«Il y a une incompréhension sur ce qu'est la guerre, justifie le coresponsable du site à la BBC. Les gens ont tendance à penser que c'est une affaire de gentlemen, mais ils ont oublié que la guerre est absurde. Les gens qui contribuent à approvisionner ce site ne recherchent ni gloire ni honte, ils veulent simplement montrer par où ils sont passés.»

Du côté du Pentagone, l'inquiétude règne au sujet des clips vidéo publiés par les militaires de retour d'Irak. «C'est une préoccupation permanente de savoir s'ils peuvent être utilisés pour la propagande des ennemis», explique le Centre de commandement américain, qui a un service chargé de contrôler les blogs sur la Toile.

(laf)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!