Royaume-Uni: Les joyaux de la couronne, éléments clés de la cérémonie

Publié

Royaume-UniLes joyaux de la couronne, éléments clés de la cérémonie

De la couronne impériale d’apparat à celle de saint Édouard, les joyaux de la couronne seront utilisés tout au long de la cérémonie du couronnement de Charles III.

La couronne impériale d’apparat, ou d’État, a été portée par Elizabeth II à la suite de son couronnement. La défunte reine l’a également utilisée à d’autres occasions, comme lorsqu’elle ouvrait officiellement le Parlement.

La couronne impériale d’apparat, ou d’État, a été portée par Elizabeth II à la suite de son couronnement. La défunte reine l’a également utilisée à d’autres occasions, comme lorsqu’elle ouvrait officiellement le Parlement.

AFP

Symboles de pouvoir et de spiritualité, les joyaux de la couronne britannique, gardés sous haute surveillance à la tour de Londres, quitteront le célèbre monument pour être utilisés lors du couronnement de Charles III, proclamé roi ce samedi, succédant à sa mère, Elizabeth II, décédée jeudi.

  • La couronne impériale d’apparat

La couronne impériale d’État a été créée pour le couronnement du roi George VI, en 1937. C’est la couronne qu’a portée Elizabeth II à la suite de son couronnement. La reine l’a également utilisée à d’autres occasions, comme lorsqu’elle ouvrait officiellement le Parlement.

Pesant un peu plus d’un kilo et mesurant 31,5 centimètres de haut, cette imposante couronne est sertie de 2868 diamants, 17 saphirs, 11 émeraudes, 269 perles et quatre rubis.

  • Le sceptre à la colombe

Créé pour le couronnement de Charles II, en 1661, ce sceptre en or est surmonté d’une colombe aux ailes déployées, juchée sur une croix pour symboliser le Saint-Esprit. Il représente le rôle spirituel et pastoral du souverain. Long de 110 centimètres, il pèse 1150 grammes.

  • Le sceptre à la croix

Ce sceptre représente le pouvoir temporel du souverain. Il a été utilisé à chaque couronnement depuis celui de Charles II, en 1661. Il pèse 1170 grammes pour 92 centimètres de long. En 1911, y a été ajouté l’impressionnant diamant Cullinan I, de 530,2 carats. Un diamant si grand que le sceptre a dû être renforcé pour supporter son poids.

  • L’orbe royal

Ce globe surmonté d’une croix symbolise le monde chrétien. Il est constitué d’une sphère creuse en or sertie d’émeraudes, de rubis et de saphirs entourés de diamants et encadrés par deux rangées de perles. Une croix sertie de diamants avec, d’un côté, un saphir au centre et, de l’autre, une émeraude surmonte le globe.

Lors de la cérémonie de couronnement, l’orbe est placé dans la main droite du monarque, avant d’être déposé sur l’autel. L’orbe mesure 27,5 centimètres de haut et pèse 1320 grammes.

  • L’ampoule

Cet objet en or en forme d’aigle aux ailes déployées contient l’huile consacrée utilisée lors de l’onction du souverain. L’archevêque de Canterbury verse l’huile depuis la tête de l’aigle dans une cuillère et oint le monarque sur les mains, la poitrine et la tête, lors de ce qui constitue le moment le plus sacré de la cérémonie du couronnement.

La figure de l’aigle vient d’une légende selon laquelle la Vierge Marie est apparue à saint Thomas Becket et lui a remis un aigle en or et une fiole d’huile destinée à l’onction des futurs rois d’Angleterre.

  • Les éperons

Ces éperons en or, symbolisant la chevalerie, sont utilisés depuis le couronnement de Richard Cœur de Lion, en 1189. Ils sont attachés aux chevilles des souverains, et dans le cas des reines simplement placés sur l’autel.

  • L’anneau

Cette bague en or a été réalisée pour le couronnement de Guillaume IV, en 1831. Elle est composée d’un saphir entouré de diamants et incrustée de rubis formant une croix. Lors de la cérémonie du couronnement, elle est placée à l’annulaire du souverain par l’archevêque, en signe de «dignité royale».

  • La couronne de saint Édouard

Réalisée pour le couronnement de Charles II, la couronne de saint Édouard est la plus importante et la plus sacrée de toutes les couronnes. Elle n’est utilisée qu’au moment même du couronnement. Cette couronne en or massif sertie de pierres semi-précieuses, dont des rubis, des améthystes et des saphirs, et dotée d’une bande d’hermine, est particulièrement lourde à porter: elle pèse plus de deux kilos.

(AFP)

Ton opinion

34 commentaires