Sport (GE): Les juges adoubent Genève Futur Hockey
Actualisé

Sport (GE)Les juges adoubent Genève Futur Hockey

La Cour des comptes estime que l'association chargée de former la relève du hockey cantonal gère correctement les fonds publics qui lui sont alloués.

par
Jérôme Faas

Depuis sa création, l'association Genève Futur Hockey (GFH) aura fait couler beaucoup d'encre. La hauteur des subventions publiques dont elle bénéficie (un million par année depuis 2011), les relations compliquées qu'elle entretient avec les autres clubs du canton ont fréquemment fait le lit de la suspicion. Assez, en tout cas, pour que la Cour des comptes décide, en février 2013, de s'assurer de la légalité de sa gestion financière. Sept mois plus tard, les juges sont satisfaits. «Dans la coloration générale, il n'y a pas d'éléments inquiétants, résume ainsi le magistrat Marco Ziegler. Dans l'ensemble, il s'agit d'une structure bien gérée et bien contrôlée par les autorités.»

La certitude principale qu'a acquis la Cour, c'est que l'argent affecté à GFH, c'est-à-dire aux juniors, ne profite pas à la structure professionnelle qu'est le Genève Servette HC. «L'étanchéité est bonne», a confirmé ce lundi Marco Ziegler.

Sponsors faméliques

La Cour des comptes souligne néanmoins qu'un certain nombre de points restent à améliorer. Les prévisions budgétaires, notamment, qui laissent apparaître une très nette surévaluation des apports privés. Un exemple? En 2011-2012, l'association prévoyait que les sponsors verseraient 587'000 francs. Or, ils n'ont fourni que 31'000 francs. A terme, les juges souhaitent que la part de financement public diminue.

La double casquette de Hugues Quennec

Les magistrats avancent encore qu'ils serait profitable, pour la cohérence de l'ensemble, que des représentants des divers clubs du canton intègrent le comité directeur de l'association. Ils identifient ainsi comme «un frein au but qui vise à fédérer tous les clubs genevois» le fait que trois membres du comité sur quatre siègent également au conseil d'administration du Genève Servette HC, et que les deux structures se partagent le même président, Hugues Quennec.

Le prochain chantier: les 6-14 ans

Dans le même ordre d'idée, la Cour invite les pouvoirs publics à fédérer les acteurs locaux et à désigner une entité en charge de la formation des 6-14 ans, GFH ne s'occupant que des plus âgés. Cette dernière recommandation dépend évidemment de la capacité à s'entendre que manifesteront à l'avenir les différents clubs genevois. Pour l'heure, dans cette catégorie d'âge, ils oeuvrent chacun dans leur coin.

Ton opinion