Actualisé 29.07.2016 à 14:34

ChineLes kidnappeurs d'une héritière vont en prison

Un tribunal chinois a condamné vendredi huit hommes qui avaient enlevé une riche héritière hongkongaise. Les peines vont de deux à 15 ans de prison.

photo: Kein Anbieter/DR/Photo d'illustration

Les ravisseurs avaient séquestré l'héritière dans une grotte et exigé une rançon de plusieurs millions d'euros.

Cette héritière, 29 ans, petite-fille du défunt magnat du textile Law Ting-pong, fondateur de la marque Bossini, avait été enlevée en avril 2015 à son domicile hongkongais.

Elle avait été retenue durant trois jours dans une grotte d'une montagne de l'ancienne colonie britannique et sa famille avait payé 28 millions de dollars de Hong Kong (3,2 millions d'euros) pour sa libération.

Des membres du gang de ravisseurs s'étaient ensuite enfuis en Chine continentale, où ils avaient été interpellés.

Bande à six

Six accusés ont été reconnus coupables d'enlèvement, les autres étant condamnés pour dissimulation ou recel de biens acquis illégalement, a indiqué un porte-parole du Tribunal populaire intermédiaire de Shenzhen.

Le meneur s'est vu infliger 15 ans d'emprisonnement pour kidnapping, ses acolytes étant condamnés à des peines allant de moins de deux ans à 13 ans de prison, selon la même source. Un autre membre de la bande, 30 ans, a été condamné à 12 ans de prison en juin par un tribunal hongkongais, après avoir plaidé coupable du chef d'enlèvement.

Surprise en plein sommeil

La victime et son petit ami dormaient à leur domicile hongkongais de Clearwater Bay lorsque les malfaiteurs, des Chinois du continent, avaient fait irruption dans la maison. Ils avaient ligoté et bâillonné le couple, puis fait main basse sur des bijoux et du liquide - pour environ 3 millions de dollars hongkongais - conservés dans deux coffres après avoir forcé l'héritière à leur donner la combinaison.

Ils l'avaient ensuite conduite jusqu'à une grotte à une heure et demie de marche de son domicile.

Rares enlèvements

La police de Hong Kong avait déployé des moyens énormes pour retrouver les ravisseurs: hélicoptères, bâtiments de la marine et barrages routiers.

La quasi-totalité de l'argent a été récupéré, y compris des billets qui avaient été enterrés dans la montagne. Les enlèvements sont rares à Hong Kong, ville réputée sûre.

Quelques affaires retentissantes de rapt se sont toutefois produites, en particulier celui du fils du magnat Li Ka-shing en 1996, libéré après le versement d'une rançon estimée par les médias à un milliard de dollars hongkongais. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!