Actualisé 09.06.2006 à 06:02

Les «Köbi's Boys» débarquent en Allemagne

L'équipe nationale a été accueillie par une déferlante rouge jeudi en Allemagne. Cors des Alpes, hymne national et Guggenmusig: Alexander Frei et ses coéquipiers n'ont pas été trop dépaysés en foulant le gazon allemand de Bad Bertrich.

Le premier entraînement de la troupe de Köbi Kuhn a été suivi par plus de mille spectateurs. «Nous avons vraiment conscience que tout un pays est derrière nous», souligne le Romand Ludovic Magnin.

Le premier entraînement de l'équipe suisse sur le sol allemand a été suivi par plus d'un millier de spectateurs. A leur entrée sur le terrain, les joueurs ont eu droit à l'hymne suisse, joué par un orchestre lucernois de guggenmusik. Seule ombre à ce tableau idyllique: un drapeau français a été étendu sur la colline dominant le stade par des supporters sans doute égarés.

Sur un gazon digne de celui de Wimbledon, les Suisses ont procédé à un très long échauffement avant de s'adonner à divers jeux. Philippe Senderos et Valon Behrami n'ont pas participé à l'entraînement collectif. Selon le Dr Rudolf Roder, le Genevois et le Tessinois seront en mesure de jouer mardi contre la France à Stuttgart.

«Les nouvelles sont très rassurantes, souligne-t-il. Nous avons soumis Senderos à une batterie d'examens qui n'ont décelé aucune lésion à sa cuisse. Il peut reprendre l'entraînement. Behrami, lui aussi, ne souffre pas d'une déchirure. Il se ressent d'un début de pubalgie. Mais il convient de ne pas s'alarmer. Il devrait s'entraîner de nouveau normalement samedi.»

Avant l'envol à Kloten, les joueurs avaient participé à une dernière opération promotionnelle. Ils ont signé des autographes avant de poser devant un T-shirt géant. «Nous avons vraiment conscience que tout un pays est derrière nous», soulignait avec raison Ludovic Magnin. Jamais l'attente n'a été aussi grande. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!