Covid à Genève – Les laboratoires d’analyse n’arrivent plus à suivre
Publié

Covid à GenèveLes laboratoires d’analyse n’arrivent plus à suivre

Face à la forte demande, les centres sont au point de rupture. Ils souhaitent établir des priorités en matière de dépistage. Les tests de confort sont pointés du doigt.

Reuters

Hausse exponentielle des prélèvements, tests positifs au Covid toujours plus nombreux, personnel épuisé et en sous-effectif pour cause de maladie, tensions avec des patients énervés par les délais qui s’allongent en raison de la demande croissante… Les laboratoires d’analyses genevois, mais aussi suisses, n’en peuvent plus. Les centres de dépistage sont au point de rupture, décrivent leurs responsables dans la «Tribune de Genève». Mardi dernier, plus de 6300 prélèvements ont été effectués au bout du lac: un record depuis le début de la pandémie.

Selon plusieurs laboratoires, il va falloir opérer un tri. Soit privilégier les personnes symptomatiques et les cas contacts, au détriment des tests de confort, pour les voyages par exemple. Ces derniers «ne servent que l’intérêt individuel et (…) ne contribuent pas de manière déterminante à la lutte contre la pandémie», justifient les centres. Certains d’entre eux pourraient même décider temporairement de ne plus réaliser ces prestations-là.

(dra)

Ton opinion

97 commentaires