Basketball  – Les Lakers viennent à bout du Heat, Golden State se fait plaisir 

Publié

Basketball Les Lakers viennent à bout du Heat, Golden State se fait plaisir

Les Lakers ont eu le dernier mot sur le Heat, dans un remake endiablé de la finale 2020, en NBA. Golden State, leader du championnat, a passé le premier la barre des dix victoires aux dépens de Minnesota.

Russell Westbrook (à gauche) a réussi son 3e triple-double de la saison pour les Lakers. 

Russell Westbrook (à gauche) a réussi son 3e triple-double de la saison pour les Lakers.

AFP

Sans LeBron James (abdominaux), les Los Angeles Lakers ont su effacer neuf points de retard à 4 minutes 45 sec du buzzer, pour s’imposer après prolongation (120-117) face au Heat de Miami, grâce notamment à cinq points sur huit marqués dans cette période par Malik Monk, précieux en sortie de banc (27 pts).

Russell Westbrook a réussi son 3e triple-double de la saison (25 pts, 14 passes, 12 rbds) qui a même failli être un quadruple avec 8 pertes de balles. Anthony Davis a aussi largement contribué (24 pts, 13 rbds).

Miami a déploré la sortie prématurée de Jimmy Butler, victime d’une torsion de la cheville droite, et peut nourrir des regrets. Symbole de cette incapacité à tenir le résultat, Bam Adebayo a été excellent (28 pts, 10 rbds, 6 interceptions) jusqu’au moment où il a commis deux fautes offensives en quelques secondes, en fin de 4e quart-temps.

Pendant ce temps, les Warriors de Golden State ont maté les Timberwolves (123-109), confirmant leur grande forme actuelle. D’autant que Stephen Curry (25 pts, 6 passes) n’a pas été seul, Andrew Wiggins réalisant une superbe performance (35 pts) ponctuée d’une claquette-dunk vintage, à une main, exceptionnelle, dans les dernières secondes.

Il fallait bien cette conjonction d’efforts, alors que Draymond Green s’est blessé à une cuisse, pour contenir l’intenable Anthony Edwards (48 pts, 7/13 derrière l’arc).

Les Suns, secoués par des allégations de racisme et sexisme visant leur propriétaire, semblent imperméables au contexte brûlant puisqu’ils ont enchaîné un 6e succès consécutif contre Portland (119-109). L’étonnant ailier remplaçant Frank Kaminski a eu la main chaude (31 pts, 7 rbds).

Bulls et Wizards leaders à l’Est

Phoenix grimpe au 3e rang à l’Ouest, devant Denver qui a su trouver des ressources pour battre Indiana (101-98) sans son MVP Nikola Jokic, suspendu après son accrochage avec Markieff Morris (Miami) lundi. Will Barton a été la principale satisfaction de la soirée (30 pts).

A l’Est, profitant de la défaite de Miami, Chicago et Washington sont coleaders.

Les Bulls, avec cinq joueurs entre 16 et 23 points, ont pris le meilleur sur Dallas (117-107), tout en limitant l’impact offensif de Luka Doncic (20 pts, 10 passes, 8 rbds, 4 interceptions).

Les Wizards ont bataillé pour venir à bout de Cleveland (97-94), grâce notamment à deux banderilles à trois points de Kyle Kuzma (22 pts) dans les 26 dernières secondes.

Derrière ce duo pointe Brooklyn, vainqueur à Orlando (123-90), porté par un Kevin Durant à la précision clinique (30 pts, 11/12 aux tirs) et LaMarcus Aldridge, également efficace (21 pts, à 9/16, 8 rbds). James Harden a réalisé un triple-double (17 pts, 11 passes, 11 rbds).

La revanche des Bucks

Les Bucks, champions en titre, ont pris leur revanche sur les Knicks, qui les avaient humiliés chez eux la semaine passée, en remontant 21 points de retard. Ils se sont imposés (113-98) pour remonter au 8e rang.

Au Madison Square Garden, Milwaukee a compté 24 unités d’avance au 3e quart-temps mais il a fallu que Pat Connaughton (23 pts) sorte le grand jeu dans le money-time, avec trois paniers à longue distance en 90 secondes, pour redonner un écart significatif au score.

Les Knicks venaient de revenir à hauteur (89-89) grâce à Derrick Rose (22 pts, 7 passes). Giannis Antetokounmpo n’a pas eu la partie facile (15 pts, 15 rbds, 8 passes).

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire