Design: Les lampes sont cultivées dans des vases
Actualisé

DesignLes lampes sont cultivées dans des vases

Eclairer et fleurir un intérieur dans un seul élan artistique. Tel est le parti pris par plusieurs designers contemporains.

par
Emmanuel Coissy

L'eau et le courant électrique ne font pas toujours bon ménage. Mais leur union fait des étincelles quand elle est scellée par des designers talentueux. Les collections de 2014, présentées à Milan au début du mois, l'attestent. Elles abondent en vases et en lampes construites soit sur une allure similaire, soit couplant les deux fonctions en un seul produit.

Venue de Cassel, la créatrice Hanna Krüger a présenté une ligne nommée «Pila» chez le fabricant de vaisselle Rosenthal. Ses luminaires et ses récipients sont identiques: des piles d'assiettes en porcelaine. Allier la lumière et les fleurs coupées est une seconde nature chez la jeune Allemande. En 2011, sa suspension «Vaiss.eau» jouait déjà sur ce principe: «J'aime utiliser des méthodes traditionnelles dans la production d'un objet contemporain. Voilà pourquoi, lors de ce premier projet, j'étais partie d'anciennes formes de bouteilles.» La récupération ou le détournement d'un objet est une intarissable source d'inspirations pour les créatifs. D'où la profusion, sur le marché, de propositions sculpturales tournant autour de la lampe et du vase. Interrogée sur cet effet de mode, Hanna Krüger cite, avec malice, le philosophe chilien Francisco Varela: «Les idées sont dans l'air, elle appartiennent à tout le monde.»

Un courant dans lequel s'inscrit aussi le Néerlandais Pepe Heykoop. Cette année, il a présenté des abat-jours en papier, dérivés de soliflores qu'il avait dévoilé en 2013: «Tous sont des pliages. Il suffit de visser une ampoule, dans le premier cas. Dans le second, il s'agit d'une enveloppe qui sert à habiller une bouteille où baigneront les tiges.»

Ton opinion