Les Lausannois sont privés de Dracula
Actualisé

Les Lausannois sont privés de Dracula

L'opéra rock «Vlad», prévu dès la mi-décembre au Métropole, a été annulé faute de financement.

Cette création artistique romande est une nouvelle version du spectacle «Dracula», joué il y a plus d'un an à la Tour-de-Trême. Aux concepteurs d'origine, Benett Corboz et Frédéric Rody, s'est joint notamment le designer Zapoff à la direction artistique. Devisé à 2 millions de francs pour être joué quinze soirs à la salle Métropole, «Vlad» n'a pas trouvé de financement. Tout est désormais annulé!

Sur 180 institutions approchées, seules 32 ont répondu... et toutes négativement! «Ce projet semble trop audacieux pour la Suisse romande, regrette Zapoff. Une création parisienne aurait trouvé ici l'argent nécessaire.» Si les sociétés sont frileuses pour soutenir financièrement, elles sont prêtes à réserver des soirées à offrir à leurs employés.

«Six dates étaient déjà entièrement bookées!» sourit Zapoff. Directeur de la société de production Opus One, Vincent Sager confesse n'avoir jamais entendu parler de ce projet. «Deux millions pour 15 dates seulement, c'est élevé, constate-t-il. Le marché romand est petit. Produire un spectacle de toute pièce coûte très cher. Notre vocation première est de faire tourner un spectacle déjà existant, mais nous pourrions entrer en matière.»

Quant à Michael Drieberg, de Live Music Productions, il ne croit qu'aux projets à très gros moyens capables de partir en tournée pour amortir les coûts et être rentables.

Frédéric Nejad

Ton opinion