Actualisé 07.07.2012 à 14:21

Birmanie

Les leaders étudiants arrêtés vendredi libérés

La vingtaine de leaders étudiants interpellés vendredi à la veille de la commémoration d'un soulèvement estudiantin ont été libérés samedi soir.

«Les quatre étudiants arrêtés à Rangoun ont été libérés et nous avons l'information que les autres à travers le pays ont également été libérés», a confirmé Zaw Min, un des leaders de Génération 88, une organisation étudiante à l'origine du soulèvement de 1988, réprimé dans le sang.

Vendredi, au moins vingt leaders étudiants avaient été arrêtés dans plusieurs villes de Birmanie. Il s'agissait de la plus importante vague d'interpellations dans le pays depuis la dissolution de la junte en mars 2011.

Selon la loi, ils ne pouvaient pas être détenus sans l'ordre d'un magistrat au-delà de 24 heures.

Commémoration de la répression

Malgré cette vague d'interpellations inattendue et la présence de policiers en civil prenant des photos, plus de 300 personnes s'étaient réunies samedi matin à Rangoun au siège de Génération 88. Un rassemblement organisé en souvenir des étudiants tombés en 1962, année qui a marqué le début d'un demi-siècle dominé par la junte militaire.

Il y a cinquante ans tout juste, les étudiants avaient manifesté contre le coup d'Etat ayant porté au pouvoir le général Ne Win, qui dirigera la Birmanie d'une poigne de fer jusqu'en 1988.

La répression avait fait plusieurs dizaines de morts et le bâtiment de l'Union étudiante, où s'étaient réfugiés des blessés, avait été dynamité le lendemain par les autorités. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!