France: Les Lego font saliver les professionnels de la fauche
Publié

FranceLes Lego font saliver les professionnels de la fauche

Un trio polonais pillait les rayons vendant les célèbres briques pour les revendre. Un trafic déjà florissant aux États-Unis.

Les boîtes de construction peuvent être revendues à des prix élevés.

Les boîtes de construction peuvent être revendues à des prix élevés.

imago

On connaît les gangs spécialisés dans le braquage de joailleries et ceux qui s’attaquent aux horlogeries. Mais il n’y a pas que les diamants et les montres qui font saliver les voleurs. Depuis quelque temps, les boîtes de Lego sont devenues la proie de groupes or­ganisés. En France, un trio de Polonais a été démasqué l’an dernier, rapporte «Le Parisien». Une femme de 47 ans a été arrêtée, tandis que ses deux complices ont pu s’enfuir. Ensemble, ils ont pillé les rayons Lego de plusieurs grandes surfaces de jouets en région parisienne.

«Le gang procédait à des razzias. Ils arrivaient en France, s’installaient dans un hôtel et écumaient les magasins du secteur avant de rentrer en Pologne pour écouler leur marchandise», a expliqué une source proche de l’enquête au quotidien français.

Prisés des collectionneurs

Non seulement les boîtes de construction sont très demandées sur internet, mais certaines séries limitées font l’objet de collections et peuvent atteindre le millier de francs, voire plus. Le tout, pour les receleurs, c’est de ne pas être repérés sur les sites de vente en ligne.

Le phénomène est bien connu aux États-Unis. Les voleurs à l’étalage y sévissent avec une facilité déconcertante. Le mois dernier, par exemple, un couple était filmé sortant d’un hypermarché de Floride avec un caddie plein de boîtes de Lego… sans être passés à la caisse. En juillet 2020, au Royaume-Uni, c’est l’entrepôt d’un organisme de charité qui a été dévalisé, raconte la BBC. Butin: environ un demi-­million de francs en boîtes de Lego, lesquelles étaient prêtes à être envoyées à des enfants hospitalisés. 

(arg)

Ton opinion