Suisse: Les léopards des neiges quittent le Zoo de Zurich
Actualisé

SuisseLes léopards des neiges quittent le Zoo de Zurich

Nés l'an dernier, deux léopards des neiges pensionnaires au Zoo de Zurich vont aller renforcer deux programmes de maintien de l'espèce.

1 / 8
Les deux léopards des neiges nés l'an dernier au zoo de Zurich quittent la Suisse pour aller renforcer deux programmes de maintien de l'espèce.

Les deux léopards des neiges nés l'an dernier au zoo de Zurich quittent la Suisse pour aller renforcer deux programmes de maintien de l'espèce.

Keystone/Anthony Anex
Okara sera placée à Plock, en Pologne.

Okara sera placée à Plock, en Pologne.

Keystone/Anthony Anex
Orya traversera, elle, l'Atlantique pour s'établir dans le zoo de Milwaukee (USA).

Orya traversera, elle, l'Atlantique pour s'établir dans le zoo de Milwaukee (USA).

Keystone/Anthony Anex

Les deux léopards des neiges nés l'an dernier au Zoo de Zurich quittent la Suisse pour aller renforcer deux programmes de maintien de l'espèce. Okara sera placée à Plock, en Pologne. Orya traversera, elle, l'Atlantique pour s'établir dans le zoo de Milwaukee (USA).

Le départ d'Okara en Pologne permettra au zoo de Plock de contribuer à nouveau au maintien de l'espèce dans ce parc qui ne détenait plus de léopard des neiges ces dernières années. Son déménagement s'inscrit dans le cadre du programme européen destiné à sauver ces fauves menacés de disparition.

Sa soeur Orya quitte, elle, le programme européen pour participer au programme américain de maintien de l'espèce. Elle vivra au Milwaukee County Zoo, dans l'Etat du Wisconsin.

La mère des deux jeunes femelles, Dshamilja, restera à Zurich. Maman à sept reprises dans le zoo suisse, elle ne sera pas esseulée malgré le départ de ses deux dernières petites. Son mâle Villy vit toujours à ses côtés.

Dshamilja est arrivée en Suisse en 2002, après avoir été saisie au Kirghizistan par une organisation de la lutte contre le braconnage. Des braconniers l'avaient capturée au Tadjikistan et tentaient de la vendre au marché noir dans la capitale kirghize Bichkek. Environ 5000 léopards des neiges vivent actuellement encore en liberté. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion