Suisse alémanique: Les lignes Swisscom totalement saturées
Actualisé

Suisse alémaniqueLes lignes Swisscom totalement saturées

L'entreprise de télécommunication rencontre depuis lundi matin de gros problèmes techniques. Des perturbations ont été signalées dans de nombreuses régions de Suisse.

par
ofu/scl/ats
Cette carte montre les endroits où les problèmes sont le plus fréquents.

Cette carte montre les endroits où les problèmes sont le plus fréquents.

allestörungen.ch

Une partie des clients Swisscom a rencontré lundi matin des problèmes avec internet, Swisscom TV ou encore le réseau fixe.

Des lecteurs confirment que leurs appels sont sans cesse entrecoupés voire même interrompus. Contacté, un porte-parole de l'entreprise de télécommunication confirme: «Nous enregistrons actuellement trois fois plus de d'appels via le réseau de téléphonie mobile. Les appels sur réseau fixe ont également fortement augmenté.» En cause: le recours au télétravail pour freiner la propagation du coronavirus.

Selon le responsable presse, les perturbations durent depuis 9h lundi matin. Les collaborateurs de Swisscom surveillent attentivement les réseaux et prennent des mesures si nécessaire. La situation étant difficilement prévisible, une surcharge ponctuelle du réseau n'est cependant pas exclue, selon le géant bleu.

Goulets d'étranglement

Le trafic de données sur internet peut également s'interrompre, notamment lorsque les entreprises ne sont pas équipées pour obtenir un accès accru à Internet. Cela peut entraîner des goulets d'étranglement.

Swisscom mettra plus de bande passante à la disposition des clients qui le demandent, s'ils en ont les capacités. Le géant bleu accordera toutefois la priorité aux entreprises qui fournissent un service essentiel au niveau national.

Swisscom part actuellement du principe que malgré l'augmentation du nombre de personnes qui travaillent à domicile, l'infrastructure du réseau de données dispose encore d'une capacité suffisante.

Le télétravail ne nécessite pas autant de ressources que le streaming TV ou Netflix, par exemple. La semaine dernière, le trafic de données s'est situé à moins de 10% de la charge totale du réseau.

Ton opinion