Actualisé 06.04.2020 à 19:05

Basketball

Les Lions de Genève n'ont plus de coach

Adnan Chuk a décidé de repartir en Suède. Imad Fattal a de nombreux candidats pour lui succéder.

de
Christian Maillard
Adnan Chuk rentre en Suède.

Adnan Chuk rentre en Suède.

Keystone

Après Vedran Bosnic l'été dernier, c'est au tour de son compatriote Adnan Chuk de quitter Le Grand-Saconnex. Le coach des Lions de Genève a décidé de retourner en Suède pour des raisons personnelles un an avant la fin de son contrat.

«Vu la situation exceptionnelle que l'on vit, il nous a demandé d'être libéré de ses obligations, explique Imad Fattal, le président du Pommier. Ce n'était pas évident pour lui de rester dans un pays étranger avec sa femme et ses enfants pendant cette crise sanitaire. Comme nous n'avions aucune certitude que cela reprenne en août, il n'y avait pas de raison de le retenir outre mesure.»

Son équipe ayant été éliminée en Coupe de Suisse et en Coupe de la Ligue, le technicien suédois n'avait plus que le championnat pour améliorer son bilan sportif et sauver sa saison: il s'en est allé avec un goût d'inachevé alors que son groupe semblait monter en puissance.

Les dirigeants des Lions de Genève lui cherchent désormais un successeur. «Comme toujours il y a beaucoup de candidats, reconnaît l'avocat genevois qui va prendre le temps de choisir le meilleur profil pour ses joueurs. On va essayer de prendre une bonne décision afin de reconstruire un groupe et repartir ensuite au travail.» Quand le coronavirus l'aura décidé...

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!