Les logiciels espions invités dans les ménages
Actualisé

Les logiciels espions invités dans les ménages

L'utilisation des spyware supplée aux détectives privés pour les conjoints suspicieux.

Disponible sur le marché, la suite logicielle Spector promet de surveiller secrètement et d'enregistrer tous les e-mails, chats, sites visités, chaînes de caractères tapés, requêtes et même des activités spécifiques entretenues sur des sites comme MySpace.

Une fonction «enregistrement numérique de surveillance» permet de revivre pas à pas chacune des activités exécutées sur un ordinateur. Sur demande, le logiciel envoie des messages ou des SMS d'alerte contenant les mots-clés désirés. Pas besoin d'être un programmeur ou d'avoir des compétences spécifiques pour surveiller l'ordinateur d'autrui et ses activités internet, n'importe qui peut le faire, expliquent les spécialistes. Vendu pour une centaine de francs, le programme s'installe facilement dans la machine à l'insu de son titulaire.

Prisé par les pirates, notamment pour le vol de codes bancaires, ce type de logiciel serait en phase de devenir une nouvelle arme pour les conjoints méfiants. «Suivre les activités de sa victime en ligne est plus utile que jamais pour la contrôler ou lui faire mal», explique une responsable de McAfee.

(laf)

Ton opinion