Lausanne: Les longs trajets pour l'école seront gratuits
Actualisé

LausanneLes longs trajets pour l'école seront gratuits

Les écoliers vivant à plus de 1 kilomètre de leur établissement scolaire pourront utiliser gratuitement les transports publics à Lausanne.

Par ailleurs, tous les jeunes âgés entre 11 et 20 ans pourront bénéficier d'un rabais de 50% sur leur abonnement annuel Mobilis.

Emmené par la majorité rose-rouge-verte, le Conseil communal de Lausanne a approuvé mardi la nouvelle politique municipale en matière de transports publics pour les moins de 20 ans. Le projet prévoit que les écoliers en scolarité obligatoire habitant à plus de 1 kilomètre de leur établissement scolaire pourront, dès 2010, circuler gratuitement sur le réseau des transports publics lausannois.

Jusqu'à présent, seuls les écoliers scolarisés à plus 2,5 kilomètres de leur domicile bénéficiaient de cette prestation. Depuis plusieurs années, cette distance n'était plus jugée adaptée par la Municipalité, qui souhaite, par cette mesure, inciter les jeunes, une fois adulte, à prendre le bus plutôt que la voiture et alléger le budget des familles.

Suivant les mêmes principes, la ville proposera également une réduction de 50% sur l'abonnement annuel des transports publics à tous les jeunes lausannois âgés entre 11-20 ans. Au total, quelque 10 000 jeunes pourraient bénéficier de ces deux nouvelles prestations, devisées à quelque 2,3 millions de francs.

Réactions à droite

Le mode de financement a provoqué des réactions dans les rangs de LausannEnsemble : un million doit provenir du fond intercommunal de péréquation. «Que se passera-t-il si les autres communes refusent de payer pour Lausanne?», s'est inquiétée Françoise Longchamp (PLR), dont le groupe aurait aussi voulu que les abonnements ou les réductions ne soient distribués que si les parents en font précisément la demande.

Les autres communes payeront pour Lausanne et Lausanne payera pour les autres communes, a répondu en substance Oscar Tosato, municipal socialiste en charge du dossier, s'appuyant sur le principe de solidarité intercommunale.

«Petit pas vers la gratuité»

«Ce préavis constitue un véritable pilier de la politique familiale pour notre ville et permettra d'aider certaines familles», s'est réjouie de son côté Rebecca Ruiz, présidente du parti socialiste lausannois. Pour mémoire, le projet municipal fait suite à un postulat déposé précisément par le parti à la rose, qui demandait la gratuité des transports en commun pour les moins de 20 ans.

«On ne peut que se féliciter de ce petit pas vers la gratuité des transports publics», a ajouté de son côté Alain Hubler (A Gauche Toute) dont le groupe plaide depuis de longue date pour la gratuité totale des transports en commun.

(ats)

Ton opinion